La maison en bois massif

Dans une maison en bois massif, les éléments sont empilés pour former les murs et porter l’habitation.
Contrairement à une structure en ossature bois, les murs et cloisons sont en bois plein, visible soit en extérieur, soit en intérieur. Et c’est l’autre particularité tout aussi importante de la maison en bois massif, une esthétique originale qui va permettre à son occupant d’affirmer son attirance pour la nature.

Avec les madriers en contre collé, l’évolution des angles de murs et de leur assemblage, l’étanchéité améliorée, l’isolation par l‘extérieur, ou par l’intérieur, l’habitat en madriers a réussi sa transition tant sur le plan de l’esthétique que sur celui de la performance thermique.

Si la densité des éléments de bois contribue largement à l’étanchéité de la structure, l’étanchéité à l’air d’une structure en bois massif passe par la pose de joints entre les pièces de bois. Même si la « Réglementation Bâtiment Responsable – 2020 » est déjà sur les rails, les évolutions les plus marquantes ont déjà été faites, dans le cadre de la RT 2012.

Pour éviter de trop fortes dilations, le bois doit être le plus dense possible. Mais, quelle que soit la qualité de la construction, le bois massif, sitôt la toiture posée, commence à travailler. En 24 mois, la structure perd entre 1 et 4 % de sa hauteur. Il est indispensable de prévoir le phénomène dès la conception, au niveau de la toiture, du parement, des menuiseries, des canalisations et lors du montage.

Différents systèmes, boulons, glissières, ou pré-cadres et couche d’isolant, permettent d’éviter que le madrier n’appuie sur les menuiseries. Des techniques d’entaillage permettent aux assemblages de coulisser et de suivre les mouvements naturels du bois et le tassement. Le bois peut ainsi évoluer à son aise.

Lorsque l‘isolation se fait par l’intérieur, l’isolant et le parement (lambris, plaque de plâtre) sont installés sur des poteaux verticaux, dissociés des madriers. Le système vaut aussi pour l’isolation par l’extérieur. Il est toujours bon de s’entourer de professionnels et de comparer comme sur Helloartisan.com

En auto-construction

La technique du madrier est certainement la plus simple et la plus rapide des techniques de construction bois.
Ce montage aisé rencontre d’ailleurs beaucoup de succès auprès d’une clientèle d’auto-constructeurs ravie de réaliser la maison de leurs rêves et soucieux de leur budget. A l’aide d’un plan de montage qui précise les références de chaque pièce en bois, de nombreuses entreprises proposent le « kit maison en madriers » avec le matériel nécessaire et tout un ensemble de services avant et après la réalisation.

Si les éléments du kit (structure, charpente et menuiseries) sont assortis d’une garantie décennale, il est aussi possible d’en bénéficier par rapport à la conception et au calcul de structure réalisé par le bureau d’études du constructeur lorsqu’il s’agit de sur-mesure. Pas de décennale obligatoire en revanche pour la construction assistée. Le montage du charpentier-menuisier et les installations d’autres artisans participant au chantier sont également encadrés par une garantie.

Le bois massif, tous systèmes constructifs confondus, a révélé sa capacité d’adaptation aux contraintes contemporaines.

http://www.bois.com/construire/techniques-constructives/systemes-constructifs

Partager sur
Aucun commentaire

Laisser un commentaire