Construction de maison neuve et Prêt à Taux Zéro font-ils toujours bon ménage en 2018 ?

Construction de maison neuve et Prêt à Taux Zéro font-ils toujours bon ménage en 2018 ?

Peu importe le type de maison qu’ils souhaitent construire (maison traditionnelle en béton, maison en bois, maison écologique…), les futurs propriétaires ont souvent une volonté commune : réduire la facture finale et finaliser leur projet sans dépasser leur budget. Pour ce faire, le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est souvent une solution optimale, puisque le dispositif permet de financer jusqu’à 40% de l’achat d’une maison neuve. Mais qu’en est-il en 2018 ?

Comment faire construire votre maison neuve avec le Prêt à Taux Zéro ?

Face à son succès auprès des primo-accédants, le Prêt à Taux Zéro a été prolongé pour 4 ans, jusqu’en 2021. En 2018, il est donc toujours possible de faire construire sa maison individuelle grâce au dispositif d’aide à l’accession Prêt à Taux Zéro. Le principe : contracter un crédit avec un taux à 0%, permettant de financer jusqu’à 40% du prix d’une maison neuve.
Selon les dernières informations communiquées par le gouvernement, les conditions d’accession restent les mêmes. Pour acquérir une maison neuve avec le Prêt à Taux Zéro en 2018, il est donc nécessaire d’être primo-accédant (c’est-à-dire ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux années précédentes), faire construire une maison respectant la réglementation thermique en vigueur (RT 2012), et être situé en dessous des plafonds de ressources déterminés. Quant au choix du style de la maison, le futur propriétaire est libre : il suffit d’acheter ou de faire construire une maison neuve, ou fiscalement considérée comme telle suite à des travaux de réhabilitation.

À quel endroit faire construire une maison neuve avec le Prêt à Taux Zéro ?

Attention : les zones A, A bis et B1 seulement restent éligibles pour la reconduction du Prêt à Taux Zéro jusqu’en 2021. En revanche, les zones B2 et C seront éligibles jusqu’en janvier 2020 uniquement pendant ces deux années de transition, et ce pour favoriser le dynamisme des zones les plus tendues. Si vous souhaitez acheter une maison individuelle dans une zone de plus de 250 000 habitants ( maison neuve avec le PTZ à Toulouse, à Bordeaux ou à Lyon par exemple), vous pouvez prendre le temps d’étudier les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Si vous souhaitez acheter dans une agglomération de moins de 250 000 habitants, il est alors grand temps de concrétiser votre projet avant 2020. À noter également : dans les communes situées en zones B2 et C, le Prêt à Taux Zéro couvrira 20% maximum du prix de l’achat d’une maison neuve, contrairement à 40% du prix dans les communes A, A bis et B1.

Partager sur
Aucun commentaire

Laisser un commentaire