Située à Combourg en Ille-et-Vilaine, cette ossature bois bioclimatique à faible consommation énergétique apprécie un bardage bois en châtaignier signé Rahuel Bois. Avec ses nuances cendrées, le DéjàGris® impose l’élégance d’un revêtement uniforme et sans entretien.

La maison repose sur une dalle en béton de chaux et une chape maigre isolée sous dalle avec de la mousse de verre expansé.

Au rythme des saisons, en fonction de la luminosité et de l’humidité, le DéjàGris® prend de multiples nuances : les rayons du soleil renforcent la brillance du bois, tandis que la couleur argent laisse place au gris anthracite les jours de pluie. À l’image de cette maison bois, le bardage délecte une élégance architecturale. Comme un gigantesque tableau en relief, les lames de châtaignier encadrent les ouvertures de la maison et encouragent la perspective. Alors que le rez-de-chaussée installe l’horizontal, le bardage de l’étage s’évade vers le ciel en pose verticale. Le jeu accorde rythme et mouvement à l’architecture ; une mise en valeur signée Rahuel Bois et Autre logis, le maître d’œuvre. Autre subtilité : les menuiseries en aluminium noir qui creusent le bâti et guident les rayons du soleil. Des apports solaires passifs qui sont conservés dans l’habitat grâce aux matériaux à forte inertie et à l’isolation en fibre de bois, mousse de verre expansé et liège pour les ponts thermiques. Une maison où le gris conjugue économie et art de vivre.

Afin de casser la hauteur (7,62 mètres), le bardage est posé à l’horizontal pour le rez-de-chaussée et à la vertical pour l’étage.

Les lames du bardage sont clouées avec des pointes inox A2 pour éviter les coulures liées au contact du métal sur le châtaignier.

Les travaux sont en cours à l’étage. Le DéjàGris® de Rahuel Bois offre une uniformité de couleur dès la pose

Dernière étape de pose : les débords de toit.

Les travaux de revêtement extérieur sont presque terminés. Ne reste que l’habillage sous les baies vitrées.

 

Source Architecture bois magazine, Numéro 64, Octobre-Novembre 2014
Texte : Laurène Delion
Photos : Rahuel Bois
Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.