Entre marées et tradition

Ce bâtiment d’habitation en bois naturel manifeste une architecture épurée et uniforme. Située dans la réserve Naturelle des Marais de Moëze-Oléron, la villa intègre un environnement ostréicole où la petite maison de pêcheur traditionnelle reste une référence architecturale.

Fort Royer, le paysage est enrichi de jolies cabanes multicolores. Ce sont autant de petites maisons de pêcheur. L’architecture vit ainsi au rythme des marées et de la tradition ; difficile alors de ne pas respecter la charte oléronaise. Pourtant, Arcadial réussit à implanter une construction contemporaine en ossature bois de 167 m² répondant aux exigences locales : « Après maintes propositions, l’aboutissement du projet reflète la parfaite adaptation de l’architecture à la pente du terrain ». Au-delà, la préservation de la qualité environnementale a permis une parfaite adaptation du bâtiment dans le paysage, au milieu de la dune et de la végétation. Et grâce à la forte déclivité du terrain, la maison révèle en contrebas, un antique «  séchoir à tabac  ». Parfaitement maîtrisée, l’orientation de l’habitation profite au panorama autant qu’à l’architecture. Côté architecture, et en raison des caractéristiques de sol, la maison nécessitait la mise en œuvre d’un plancher sur lame d’air ou d’une construction sur sous-sol ou sur pilotis. « L’option du sous-sol destiné à l’aire de stationnement et à un espace de rangement est un bon compromis dans la gestion de la pente et des surfaces créées ». Presque dissimulé, le béton laisse apparaître l’ossature bois. Contrairement au sous-sol, l’ossature en R+1 n’a pas nécessité de techniques particulières pour s’adapter aux normes sismiques ; un bénéfice financier. Alors que le béton supporte la masse de l’ouvrage, le bois prétend davantage à une légèreté architecturale. Avancé sur la terrasse, le volume principal abrite une cuisine ouverte sur un large et lumineux séjour surplombé par une mezzanine. Les chambres occupent les volumes extérieurs, lesquels préfèrent des hauteurs sous plafonds réduites. Les toitures, tantôt mono-pentes, tantôt plates, donnent du rythme à cette maison dorée. À leur tour, les ouvertures jouent sur les perspectives : « Les percements de façades de forme carré s’alignent. Ce souhait d’uniformisation se retrouve également pour la façade vitrée ». Les menuiseries en aluminium noir sablé soulignent l’architecture en encourageant la modernité et la transparence. De la façade ouest à la façade est, l’espace salon / salle à manger / cuisine traversant bénéficie des rayons du soleil du lever au coucher. L’isolation en laine minérale participe tout autant au confort et au bien-être des habitants. Ils choisissent comme moyen de chauffage un plancher chauffant et des panneaux radiants en système d’appoint. La maison se révêle ainsi facile à chauffer, facile à habiter et facile à vivre dans un quotidien en mouvement.

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.