Le bois brûlé, c’est tendance en 2017

Issue d’une ancienne technique japonaise, la carbonisation du bois renaît de ses cendres grâce à la passion de certaines entreprises de menuiserie.

Les charpentiers japonais avaient coutume de ramasser le bois flotté le long du littoral, pour sa résistance et son aspect usé. Alors qu’il devenait de plus en plus difficile de répondre à la demande de ce type de bois, ces professionnels ont tenté d’obtenir le même effet en brûlant ou en endommageant d’autres essences, traditionnellement du Cèdre.

La technique du Shou Sugi Ban est née. Plusieurs entreprises de menuiserie ont depuis repris le flambeau, jouant sur les différents bois pour offrir une grande variété de finition et un aspect esthétique unique.

Kebony Clear – © Les Brûleurs de Bois

Mélèze, Douglas, Chêne, Accoya®, Tricoya®, tout y passe… Grâce à la carbonisation, le bois est ainsi protégé à la fois des attaques d’insectes, du développement de champignons mais aussi des rayons ultra-violets. C’est pourquoi, il est bien souvent utilisé pour les bardages, en extérieur.

Depuis peu, toutefois, une autre tendance se détache. Celle d’utiliser les caractéristiques esthétiques de ce bois pour en faire un parement intérieur, décoratif.

Kebony Clear – © Les Brûleurs de Bois

Le bois Kebony® fait son entrée sur ce marché

Shou Sugi Ban en Angleterre et Les Brûleurs de Bois en France, viennent récemment d’enrichir leur gamme de produits, en ajoutant le bois Kebony®.

«Nous avons choisi d’intégrer le bois Kebony dans notre gamme de bois brûlés car la furfurylation permet d’avoir un bois dimensionnellement stable et des charbons de bois extrêmement durs. Le bois Kebony, une fois brûlé, est un produit particulièrement solide et durable, ne nécessitant aucun entretien », explique Romain, fondateur des Brûleurs de Bois.

Ce bois issu de résineux est modifié à l’aide d’alcool furfurylique, un liquide biologique issu des déchets de culture agricole. En polymérisant la paroi, le bois obtient une meilleure durabilité et stabilité dimensionnelle.

« Kebony est l’un des bois les plus durables, que nous avons eu le plaisir de travailler. L’effet carbonisé du bois Kebony contribue à souligner le veinage détaillé du bois, et cette proposition rencontre un réel succès auprès de nos clients », assure Karl Harrison, fondateur de Shou Sugi Ban.

Plusieurs projets comme la nouvelle boutique Ligne-Roset à Limoges et une maison londonienne ont déjà bénéficié de l’esthétisme de ce nouveau produit. 

Charred Kebony Clear Minami No by Shou Sugi Ban-John Ruskin Str © Adelina Iliev Photography

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.