Cocon en bois

Le neuvième refuge périurbain vient d’être installé à Bordeaux cet été. Baptisé « Le Haut-perché », il présente une structure architecturale voluptueuse en bois et domine la nature environnante.

Voilà une belle idée d’hébergement pour tous les amoureux de la nature. À Bordeaux, la ville vient d’ouvrir un neuvième refuge périurbain pour passer une nuit des plus insolites, sans autre confort que celui d’un lit et d’un abri sur sa tête.

La conception de ce nouveau refuge a été confiée au Studio Weave, basé en Angleterre, et sa réalisation à Zébra3/Buy-Sellf. Portée par un système d’arches, l’œuvre évoque par son mimétisme un nid sur son perchoir. Accessible par une échelle japonaise, il permet d’observer à travers plusieurs fenêtres bien positionnées le spectacle de la nature.

L’œuvre prend place en bord de jalle et à proximité immédiate des deux anciennes bâtisses qui ont façonné ce lieu : le moulin à eau et la maison du meunier.

Il peut accueillir jusqu’à 6 personnes, dans le parc intercommunal des Jalles. Le coût de construction pour Bordeaux Métropole s’élève à 75 000 euros. La ville du Haillan a assuré quant à elle les aménagements permettant d’accueillir l’œuvre sur site et gère désormais les réservations, la remise des clés et le nettoyage du refuge.

Son inauguration sera officialisée le samedi 16 septembre à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, en même temps qu’un autre refuge aux allures de gastéropode géant, le Neptuna.

Mais il est déjà possible de le réserver pour une nuit. Pour rappel, les refuges sont gratuits et ouverts au public, sept nuits sur sept, jusqu’au 30 novembre.

Plus d’informations : http://lesrefuges.bordeaux-metropole.fr/

 

Texte : Claire Thibault – Photos : Bordeaux Métropole

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.