Recherche sur la forêt et les espaces naturels : l’Irstea et l’ONF consolident leur collaboration

Le 31 janvier 2018, le directeur général de l’ONF (Office National des Forêts) Christian Dubreuil et Marc Michel, président d’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture), se sont retrouvés au siège de l’ONF à Paris afin de signer une nouvelle convention-cadre de 6 ans, courant jusqu’à 2022.

En 2011, les deux organismes ont déjà signé un accord de convention-cadre, il est désormais renouvelé. Cette collaboration constitue une avancée majeure dans la production de connaissances, de méthodes et d’outils. Elle ambitionne de résoudre en partie les enjeux de production de bois, d’adaptation des forêts au changement climatique, de conservation de la biodiversité et de gestion des risques naturels.

7 domaines seront de mise durant ces prochaines années : la sylviculture, les risques naturels, les ressources génétiques forestières, la biodiversité, la GEMAPI (Pôle inondation et submersion marine), les approches économiques et sociales et la télédétection.

La télédétection qui sera le “projet phare” de cet accord. Domaine qui demande des moyens conséquents afin de cartographier les zones de pente qui abritent des forêts “hétérogènes”.

Cette collaboration amènera donc à la création d’équipes qui travailleront chacune sur les projets de recherche décidés par les organisations conjointes. L’accès à des données, aux terrains (gérés par l’ONF), aux dispositifs expérimentaux permettra des avancées dans chacun des domaines, d’ici les prochaines années.

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.