Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Faire construire en région Auvergne

Blottis dans le massif forestier le plus vaste de France, le Massif Central, les terrains boisés d’Auvergne s’étendent sur plus de 700 000 hectares. Ils couvrent 27 % du territoire régional (26 000 km², 1 440 000 habitants) sur quatre départements (Allier, Cantal, Haute-Loire et Puy-de-Dôme). La forêt privée représente 85 % de la globalité des boisements, mais son morcellement est impressionnant, avec une concentration de propriétés forestières en moyenne de deux hectares, dispersées sur trois ou quatre parcelles. Une difficulté que l’interprofession, PromoBois, espère pouvoir atténuer d’autant que le reste de la filière bois, scieurs y compris, tirée pas le secteur de la construction bois, est en plein développement.

Jean-Pierre Mathé, Prescripteur bois – Auvergne PROMOBOIS

www.auvergne-promobois.com

Depuis 12 ans au sein de l‘interprofession, Jean-Pierre Mathé fait partie de l’équipe qui a participé à la montée en puissance de la construction bois : « l’évolution de l’habitat bois a connu plusieurs étapes. Il y a un avant et un après 2008. La crise économique a stoppé le développement de la maison bois individuelle. Avec l’augmentation du prix du foncier et la difficulté d’obtenir un prêt bancaire, les gens se sont tournés vers un produit peut-être moins ambitieux en train de se généraliser : l’extension et surtout la surélévation bois. En revanche, le bois n’a pas perdu en visibilité, bien au contraire puisque le domaine public s’en est emparé. L’hôtel de Région de Clermont-Ferrand en est l’un des meilleurs représentants ».  Le bâtiment HQE mélange trois matériaux : le socle de béton pour le rez-de-chaussée et le 1er niveau, le bois du Massif Central très présent à l’intérieur mais qui sert aussi de structure des 3 niveaux supérieurs abritant les bureaux, et le verre qui enveloppe le bâtiment.

« Bien avant que je n’arrive, l’interprofession avait entamé un travail de fond auprès des architectes afin de mieux faire connaître le bois. Aujourd’hui, nous organisons régulièrement des rendez-vous techniques, assurons des formations ouvertes à tous les professionnels mais ce sont les architectes qui viennent en plus grand nombre ». Cette année, l’interprofession auvergnate, désormais associée à sa consœur de Rhône-Alpes, a décidé de créer un site internet afin de référencer tous les produits bois conçu par les entreprises locales afin d’aider les architectes à découvrir ce dont ils disposent sur place (bardage, lames de terrasse, menuiseries…). « Nous allons également mettre l’accent sur les retours d’expérience ; nous nous sommes aperçus que nos professionnels avaient de plus en plus besoin d’échanger. Il faut dire qu’avec les exigences toujours plus importantes en performance énergétique, le bois a de nombreux atouts, mais la construction se complexifie. Habitats passifs, positifs, sont les prochaines échéances pour lesquelles la filière de la construction bois se doit d’être prête ».

Sébastien Poumeyrol, Gérant – Auvergne Bois Habitat (fournisseur Kontio)

www.auvergneboishabitat.com

« En Auvergne, la construction en bois massif est devenue plus compliquée depuis 3-4 ans. Les gens sont plus longs à se décider. Chez Auvergne Bois Habitat, nous concevons du haut de gamme, nos prix sont de l’ordre de 2000€/m². Nos clients sont plutôt des propriétaires d’une première maison, qui décident de construire une résidence secondaire. De beaux projets, mais qui ne sont jamais des priorités.

De manière générale, ce n’est pas d’avoir un projet immobilier en Auvergne depuis quelques années. Les taux d’emprunt ont baissé, mais les banques sont devenues plus exigeantes.  Il est également de plus en plus difficile d’acquérir un terrain à 20-30 km de Clermont-Ferrand. Actuellement, il est plus facile de s’installer aux abords de Clermont que de s’en éloigner. Par souci de combler les dents creuses, peut-être, des terrains un peu éloignés changent de statut, de constructibles, ils deviennent non constructibles et ne se vendent plus.

J’ai récemment signé pour un projet de maison contemporaine, avec plein de petits toits et de grandes ouvertures vitrées, très intéressant et assez compliqué, une maison clé en main. Il y a 10 ans, la clientèle se composait à 80% d‘auto-constructeurs. Depuis cinq ans, je n’en ai plus un seul. Je me suis renseigné auprès de confrères qui se fournissent également chez Kontio, il semblerait que la clientèle auvergnate ait un comportement à part. En fait, les Auvergnats aimeraient que le bois ne se fendille pas, ne craque pas, qu’il soit aussi stable que du béton et surtout, que son entretien, lorsqu’il est posé à l’extérieur, soit beaucoup moins contraignant. Résultat, je n’ai plus du tout la même clientèle qu’il y a 10 ans. Ce qui est également étonnant, c’est que les communes ne m’ont jamais fait de difficulté pour obtenir un permis de construire ! Pour 2017, je ne fais pas de pronostic, j’attends de voir venir avec une certaine philosophie »

Texte : Mireille Mazurier

Advertisement
Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer