Agora 2017 : une forêt enchanteresse devant le Hangar 14

Du 14 au 24 septembre, la biennale d’architecture, d’urbanisme et de design Agora 2017 prend ses quartiers à Bordeaux. 60 sites vont être aménagés en collaboration avec 40 partenaires et une soixantaine de mécènes, sur le thème des « Paysages métropolitains ». Zoom sur une forêt enchanteresse, plantée hier sur le parvis du Hangar 14.

Après avoir parcouru l’Italie en 2016, l’installation « Airship.01 : Kulturwald » se pose à Bordeaux. Imaginé par le collectif Breathe Earth, ce pavillon mobile a été réalisé pour l’Agence nationale autrichienne du tourisme à Milan.

À l’intérieur, une forêt circulaire d’environ 5 mètres de diamètre enveloppe le spectateur dans une expérience sensorielle inédite. Dans cette membrane semi-transparente et brillante autonome, une ventilation et un système d’eau vaporisée nous projettent au cœur d’une clairière arborée et fraîche… en plein centre ville.

« Nous ne pouvons vivre sans air, et difficilement lorsque celui-ci n’est pas sain. Or, les discussions autour de la qualité de l’air sont insuffisantes. Nous voulions recréer cet espace vivant pour interagir avec lui, recréer un lien entre la nature, l’homme et l’architecture »,

Advertisement
explique Lisa Maria Enzenhofer, l’une des designers du collectif Breathe Earth.

Lisa Maria Enzenhofer, l’une des designers du collectif Breathe Earth

Ce dôme lunaire est constitué d’une membrane qui réfléchit 79 % des radiations solaires, et il dispose d’un store ajustable pour la climatisation. Dans le projet, des panneaux photovoltaïques permettent à la capsule d’être autonome en énergie.

Sous cette bulle forestière, deux écotypes caractéristiques des forêts autrichiennes se partagent la vedette. Le premier écotype forestier est la pessière-sapinière humide, composée de sapin, fougères plume d’autruche, de fruits comestibles tels que la myrtille et de fleurs comme les oxalides des bois.

Le second écotype est la frênaie à laîche à épis espacés, caractéristique des paysages des régions du Vorarlberg et du Tyrol. Il regroupe des épis, des plantes comme l’aspérule, la coumarine, et des fruits comestibles comme les mûres sauvages.

Au total, l’installation est constituée de 12 arbres de taille moyenne et de plus de 200 vivaces. Résultat : quand il fait 38°C sur le parvis (à Milan), il ne fait que 27°C à l’intérieur. Mais l’intérêt du dispositif réside surtout dans sa reproductibilité. « On peut imaginer un espace de respiration dans les maisons ou les immeubles, ou dans les centres villes qui manquent d’espaces verts », avance Lisa Maria Enzenhofer.

En résumé, venez voir l’installation et respirez !

Plus d’informations : www.agorabordeaux.fr

Installation sur le parvis du Hangar 14, du 20 au 24 septembre 2017.
De 10h00 à 21h00.

Texte : Claire Thibault – Photos : Cyril Richard et Claire Thibault

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer