Aquibat, le salon de la Nouvelle-Aquitaine du 14 au 16 mars 2018

Du 14 au 16 mars 2018 se déroulera Aquibat, le salon de la région Nouvelle-Aquitaine, dédié aux professionnels du BTP. Un rendez-vous au cœur de l’innovation où l’esprit de convivialité prime.

Pour nous parler de cet événement, Delphine Demade, directrice du salon Aquibat, nous donne rendez-vous. Elle nous livre ses premières impressions sur la 7ème édition, produite par Congrès et Expositions de Bordeaux.

  • Cette année, le comité technique est composé de professionnels, quelles sont les raisons de ce choix ? 

Delphine Demade : L’expérience montre qu’une programmation pertinente, c’est quand les professionnels s’approprient le salon. Les sujets abordés ne peuvent être effectués que par les professionnels, Aquibat pilote les projets mais ne sont pas connaisseurs des sujets. Auparavant, les professionnels se plaignaient d’un manque de soutien. Suite à ça, un comité technique a rassemblé les grands organismes structurants de la filière. Pour créer un maximum d’interaction et d’optimisation entres les structures, il faut travailler de façon collaborative.

© CEB
  • Quelles sont vos ambitions pour cette septième édition ?

D.D : Sur l’exposition, Il existe une base de fidèles, les contacts des exposants des années précédentes. Cependant, cette année l’équipe commerciale du groupe a doublé, suite à l’achat par le CEB (Congrès et Expositions de Bordeaux). L’objectif est de redonner une nouvelle dynamique au salon. Le budget a été multiplié par trois dans le but de permettre aux exposants de rencontrer les bons visiteurs.

Advertisement

  • Aquibat a été racheté en 2016 par le Congrès et Expositions de Bordeaux (CEB), quels ont été les changements ?

D.D : Au moment du rachat, la vision des visiteurs et des exposants était très convergente, avec très peu de disparités. Les points positifs ont été énumérés. Le salon a vraiment toute les raisons d’être. C’est le seul rendez-vous régional de la filière.

  • Cette année, un nouveau programme est à l’affiche, notamment le Village de l’innovation, pouvez-vous nous dire en quoi il consiste ?

D.D : Les visiteurs se trouvaient un peu trop enfermés dans des choses qu’ils connaissaient déjà. C’est pour cela que le village de l’innovation a été créé. En partenariat avec le CREAHd (Construction Ressources Environnement Aménagement et Habitat durables), une bonne quarantaine d’entreprises a été sélectionnée. Sept pôles ont été retenus : applications numériques, immersions et réalités virtuelles, robotiques et cobotiques, drônes, matériaux et équipements, énergies et nouvelles technologies. L’idée est de travailler la notion de visualisation. Lorsqu’une animation est créée, il faut que le visiteur reparte avec des nouvelles idées, de nouveaux apprentissages.

  • Cette année, un concours des ingénieurs est mis en place, pouvez-vous nous en dire plus ? 

Le travail autour de la programmation a permis d’identifier un petit déficit sur la maîtrise d’oeuvre, et d’ouvrage. L’objectif est de remettre l’intégralité de la filière sur le salon et faire en sorte que le contenu concerne réellement les visiteurs. Pour remettre les lauréats du concours de l’édition précédente Benoît Coquart, directeur France de Legrand sera à la remise des prix. Il s’agit d’une réelle nouveauté cette année. Le jeudi 15 mars, le Maire de Bordeaux viendra aussi parler de la charte du bien construire, charte inédite en France.

  • Le Technoshow était-il une demande des professionnels?

Le Technoshow a été expérimenté sur la filière viticole. Les visiteurs étaient vraiment séduits. Cette année, Aquibat se lance devant le public professionnel BTP. Les exposants posséderont une vitrine supplémentaire, afin de pouvoir faire des démonstrations des nouvelles capacités de leurs machines.

  • Quels résultats attendez-vous suite à cet événement?

Pour cette édition, Aquibat attend autour de 350 exposants. Au niveau des visiteurs, le groupe souhaite une stabilité, en touchant les PME, les artisans, les ingénieurs, mais également les architectes, soit 15 000 professionnels.

Advertisement

En fin de salon, les visiteurs remplissent un questionnaire de satisfaction. Ce qui va nous permettre d’avoir un retour pour anticiper les évolutions à venir.

Propos recueillis par Mariana Tanchaud

Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer