Au creux des dunes

Par un système d’ouvrants réalisés sur-mesure, cette maison s’anime et dialogue avec la nature aisément. Construite sur l’Île d’Oléron, au creux des dunes, elle reprend l’idée d’une cabane de plage version panoramique.


Complètement fermée, cette maison pourrait ressembler à un ancien conteneur réhabilité avec un bardage bois. Mais il n’en est rien. Imaginée de toutes pièces par l’architecte charentais Anthony Costa, cette cabane de 80 m2 est un mélange astucieux de béton, d’acier et de bois. « Sa construction n’a pas été simple, car le terrain est situé dans la dune », se souvient l’architecte. Le mur enterré qui soutient la maison présente une ossature en béton armé. Sa charpente est mixte, elle comprend des poutres acier et des poteaux bois en Sapin traité. Des poteaux de caractéristiques similaires sont utilisés en façade sud. Le bardage, réalisé également en Sapin, n’a reçu aucun traitement mais le bois a été raboté 4 faces. Ces écrans, formés par la pose verticale et ajourée du bois, filtrent la lumière naturelle permettant de garder la maison au frais et les propriétaires, à l’abri des regards indiscrets.

Pas besoin de climatisation. Lorsque les propriétaires veulent ventiler la maison, il leur suffit d’ouvrir complètement leurs portes réalisées sur-mesure.

Lorsqu’ils le désirent, les habitants peuvent ouvrir complètement leurs portes réalisées sur-mesure. Cela permet aussi de ventiler naturellement leur maison, sans avoir besoin du confort de la climatisation. Les menuiseries sont nombreuses : fixes, ouvrants, impostes, plein, bois ou polycarbonate, elles rythment par leur diversité l’architecture du projet. L’isolation de la maison est assurée par des panneaux semi-rigides en laine de verre et des panneaux en laine de bois. Pour le toit, l’architecte a préféré utiliser de la laine de roche sur un bac en acier.

Les menuiseries sont nombreuses : fixes, ouvrants, impostes, plein, bois ou polycarbonate, et rythment par leur diversité l’architecture du projet.

Pour l’hiver, un poêle à bûches assure l’ensemble des besoins en chauffage de cette maison de plain-pied. La terrasse vient agrémenter l’avant de la maison. Réalisée en palettes bois de récupération, elle souligne le caractère écologique de la maison. Ici tout est fait pour ne pas trop laisser son empreinte et pour profiter de la nature sans s’imposer. L’habitation a été récompensée en 2013, dans la catégorie “habitat individuel”, par le 1er prix régional de la construction bois en Poitou-Charentes, organisé par l’interprofession Futurobois.


FICHE TECHNIQUE :

Architecte* : Agence Anthony Costa Architecte
Constructeur Bois* :
Menuiseries Da Silva
Localisation : Île-d’Oléron ( 17)
Année de construction : 2013
Surface habitable : 80 m2
Prix : 100 000 € HT
Système constructif : Murs enterrés, en ossature béton armé, charpente mixte poutre acier poteau bois Sapin traité, façade sud : poteau bois Sapin traité
Chauffage / EnR : poêle à bois
de la marque Hase, 5 000 € HT
Terrasse : en palettes de récupération, 10 €
Isolation : Dalle : panneaux TMS Efisol® de Soprema 100 mm // Murs : laine de verre 120 mm GR32® d’Isover+ panneaux en laine de bois Fibralith® de Knauf 30 mm
Toit : laine de roche Rockacier® de Rockwool 160 mm sur bac acier // Cloisons : panneaux semi-rigides en laine minérale d’Isover 45 mm
Revêtement : Bardage en Pin Douglas naturel, pose verticale ajourée, sans traitement, raboté 4F


Un poêle à buches suffit pour couvrir l’ensemble des besoins de la maison.

La terrasse en palettes de récupération témoigne du caractère écologique de l’habitat.

 

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.