Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Bardage Bois Composite 3/5

Mélanger du bois broyé à une résine plastique, c’est ainsi que l’on obtient ce matériau composite qui ne craint ni la chaleur, ni l’humidité, ni les termites. La marque allemande Werzalit, propose depuis 40 ans, sur le marché français, des produit hauts de gamme, certifiés PEFC dont la composition révèle 80% de bois pour 20% de résines thermodurcissables.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-silverwood

Pour Pascal Mintovt de Werzalit France, « Nous ne parlons pas de composite, mais de bois composite, car il s’agit d’un terme encore trop général. Notre créneau est clair, ce sont des essences de bois et des résines MUPF associées ». Hauts de gamme, les produits Werzalit le sont, à l’image du profil Selekta. « Il s’agit d’un bardage sous Avis Technique CSTB qui permet tous les sens de pose, horizontal, vertical, diagonal et même en sous-face ». Doté d’une palette de 51 coloris unis et de 8 décors aspects bois uniques sur le marché (à partir de 69€/m2), ces bardages existent en 5,40m ou en 2,69m de longueur et sont à même de répondre à tous les projets les plus contemporains.

« Le profil Selekta est garanti 10 ans aussi bien sur le bardage que sur la peinture, mais sa durabilité technique réelle est supérieure à 30 ans. Nous proposons également des lames avec un aspect nervuré type Héritage 152 ou lisse en pose clin type Siding 152 ou 202 mm avec un joint de recouvrement aux extrémités des lames. De plus, Il est tout à fait possible de repeindre un bardage Werzalit au bout de 15 ou 20 ans car nous possédons un procédé de remise en peinture approprié pour la rénovation de nos lames ». À ce stade, le produit est plus performant que le bois car il présente l’avantage d’être plus stable dans le temps qu’un produit naturel.

maxime-baudrand-7-2-bardage-lame-verticale-pre-grise

Cependant, du fait des matériaux qui entrent dans la fabrication de certains bois composites, comme le polypropylène, il est possible de reprocher à ces bardages leur manque de naturel (avec une esthétique difficile à rapprocher de celle d’un bois naturel) jusque dans leur composition. Ce qui n’est pas le cas du bardage Néo (Silverwood) dont l’originalité réside justement dans une composition à forte tendance écologique, en fibre de bois d’eucalyptus (97%) et cire naturelle (3%). Liées à chaud et sous haute pression, les fibres de bois forment un bardage très dur, sans colle ni solvant, qui ne gonfle pas (à partir de 45€ le m²).

Le Canadien Kaycan a choisi, pour sa part, de n’utiliser que des particules de bois issues de déchets forestiers FSC pour la fabrication de ses bardages NatureTech. « Kaycan est une entreprise éco-responsable, qui n’utilise aucun bois traité dans ses lames. Les bardages sont composés de 90% de bois et 10% de résine, et peints avec une peinture acrylique sans solvant. Chaque produit a été testé en extérieur, dans des conditions extrêmes, en Arizona, et dans le Grand Nord canadien avant d’être commercialisé ».

maxime-baudrand-7-2-bardage-lame-bois-couleur-3

Depuis trois ans, Raoul Guérin développe la marque sur le marché français. « Le Laurentien, par exemple, est un clin de 21,5cm de large, à recouvrement rainuré-languette, ce qui en fait un produit unique. Sa largeur et son système d’emboîtement permettent d’être beaucoup plus rapide à la pose ». La gamme comprend sept types de bardage, tous offrent des garanties exceptionnelles : 25 ans sur le produit, et 15 ans sur la finition. « Le produit n’est pas indestructible, sa structure en particules nécessite quelques précautions lors de la pose, d’où la formation et le suivi sur chantier que nous proposons aux professionnels ». [40 à 45€ HT].

De son côté, SCB n’en finit plus de développer ses deux gammes historiques Canexell et Smartside. Smartside, ce sont plus de 800 millions de mètres carrés produits et installés sur plus de 4 millions de maisons et de bâtiments depuis 1997. Pour autant, le produit continue d’être amélioré. Il bénéficie désormais d’un process de fabrication unique avec un traitement exclusif SmartGuard® à base de cire, de résine, de borate de zinc. De quoi renforcer sa résistance aux impacts et aux intempéries, et confirmer ses qualités anti-termites et antifongique. L’innovation Canexell en 2016, ce sont trois nouveaux coloris, River Rock, Cliffside et Littoral, des teintes douces, proches de l’environnement naturel.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-scb-bardage

Tous ces produits de bardage ne sont que quelques exemples de la richesse et de la qualité des produits en bois composite. Cependant, du fait l’emploi de certains matériaux, le polypropylène notamment, dans la composition de certains d’entre eux, certains bardages pèchent par leur manque de naturel, avec une esthétique difficile à rapprocher de celle d’un bois naturel.

Texte Architecture Bois- Mireille Mazurier

Les derniers articles par Rédaction Architecture Bois Magazine (tout voir)
Retour haut de page