Château ambulant

À l’occasion de la 2e édition du Festival de la Forêt et du Bois, qui s’est déroulé du 20 au 22 octobre au Château de la Bourdaisière, l’appel à projets autour de la conception d’une maison 100 % Bois a été remporté par le Château ambulant, imaginé par les architectes Benoist Desfonds et Matthieu Boustany, ainsi que la designer Peeraya Suphasidh. Découverte.

Il n’en est encore qu’à l’état d’esquisses mais ce projet de Château ambulant devrait voir le jour en 2018, pour fêter la 3e édition du Festival de la Forêt et du Bois.

Il est né de l’imagination de la designer Peeraya Suphasidh, issue de l’école d’art et de design de Rhodes Island (USA), de Benoist Desfonds, issu des Écoles d’Architecture de Montpellier et Versailles et Matthieu Boustany, architecte issu des Écoles d’architecture de Montpellier et Versailles.

La maison-château « donne l’opportunité de mettre en lien un lieu historique et culturel avec la vie contemporaine » et « interroge la flexibilité et la maniabilité du matériau bois en manipulant la typologie de l’habitation individuelle », expliquent les concepteurs.

Le volume monolithique se découpe de fines ouvertures pour y laisser pénétrer la lumière et entrevoir l’habitation. Le projet génère un champ de vision progressif sur la forêt, comme pour mieux se protéger de l’environnement extérieur. Dans l’épaisse coque, un espace fluide  offre une diversité de configurations spatiales afin de réinventer les gestes du quotidien.

 

 

 

C’est une maison “pour tous”, compacte (48 m²) avec une toiture-terrasse, qui peut devenir au gré des envies, une maison pour un couple, un lieu de fête ou encore une maison de vacances. Elle comprend une salle à manger avec cuisine, un espace de vie, une salle d’eau, un espace de lecture, une chambre.

La matérialité permet d’effacer les limites entre l’intérieur et l’extérieur. Une seule et même surface traverse les espaces en tirant parti des formes structurelles propres aux assemblages du bois. Paré à l’extérieur d’un bois épais et résistants aux intempéries (type Pin Douglas), l’intérieur contraste par un revêtement lisse et uni. Seules les percements des planchers par des troncs bruts, rappelle que la maison reste ancré sur Terre.

Ce projet est le résultat d’un appel à projets lancé par le domaine de la Bourdaisière, l’ONF, France Bois Forêt et Arbocentre, pour l’édition 2017 du Festival. L’enjeu était de constituer une équipe pluridisciplinaire (architecte, décorateur d’intérieur, designer, ingéneur etc.) et d’imaginer une maison R+1 exclusivement en bois ou en matériaux dérivés.

Le Château ambulant sera donc bien réalisé, à l’échelle 1, sur le domaine de la Bourdaisière. Le collectif bénéficiera d’un accompagnement technique d’entreprises locales et nationales spécialisées dans la construction bois, et du savoir-faire de l’architecte Isabelle Poulain. La durée de construction ne devrait pas excéder un mois et demi, pour une livraison en octobre 2018 et un coût total de 138 504 € TTC.

Texte : Claire Thibault – Visuels : Benoist Desfonds, Matthieu Boustany, Peeraya Suphasidh

Retour haut de page