Qualifications Qualibat et RGE : ce qui va changer en 2018

À partir de 2018, Qualibat va simplifier la vie des entreprises qualifiées ou en cours de qualification. Simplification du suivi annuel, demandes en lignes, allègement de la nomenclature des qualifications… Zoom sur ce qui va changer.

En 2017, une entreprise devait réviser ses qualifications Qualibat tous les 4 ans et était sollicitée plusieurs fois par an, en fonction des révisions et des suivis annuels de ses qualifications.

En 2018, toutes ces formalités seront simplifiées : « l’objectif est de ne solliciter les entreprises qu’une seule fois par an. Là où une entreprise détenant 4 qualifications était sollicitée 7 fois en 4 ans, elle ne sera dorénavant mise à contribution que 4 fois pendant la même période »

Advertisement
, explique Qualibat.

Concrètement, le suivi annuel permettant d’éditer le nouveau certificat précisant les qualifications détenues sera effectué à la date anniversaire de la qualification, et non en début d’année. Si l’entreprise en possède plusieurs, les dates d’échéances seront placées à une seule et même date.

Les demandes de qualification seront aussi plus faciles à réaliser, via un service en ligne sur le site qualibat.com. Seront disponibles le questionnaire annuel pour constituer le dossier et le questionnaire de suivi annuel. Il sera désormais possible d’envoyer des documents dématérialisés pour toutes ces démarches.

Une nouvelle nomenclature pour début 2018

Une nouvelle nomenclature pour les qualifications devrait être dévoilée au cours du premier trimestre 2018. Engagé en 2016, cette simplification portera sur une révision des définitions des qualifications, de leur découpage et de leur hiérarchisation.

Il s’agira aussi de rendre plus cohérente la segmentation des activités, notamment pour les revêtements de sol et de murs. Les exigences propres à chaque qualification seront harmonisées et une architecture plus fonctionnelle des activités relevant du génie climatique et des énergies renouvelables sera proposée.

Advertisement

Enfin, le nombre total de qualifications permettant de couvrir toutes les activités du bâtiment passera de 450 à 300 environ.

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer