Construire : les clés pour devenir propriétaire en Nouvelle-Aquitaine

Pour faire construire en toute connaissance de cause, en Nouvelle-Aquitaine, le salon de la maison neuve accueille futurs propriétaires et primo-accédants à Bordeaux. Les 22 et 23 septembre, tous les constructeurs de la région se donnent rendez-vous pour informer le grand public, au Parc des Expositions de Bordeaux-Lac.

Construire en Nouvelle-Aquitaine peut s’apparenter à un véritable casse-tête. Pour faciliter la vie des primo-accédants et futurs acquéreurs, les Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB) en Gironde organisent le 12e Salon de la Maison Neuve de Bordeaux.

Les 22 et 23 septembre, 65 bâtisseurs, financeurs et experts de la maison neuve seront réunis au Parc des Expositions de Bordeaux-Lac. Ils seront présents pour accompagner les visiteurs désireux de concrétiser leur rêve de maison individuelle.

Construire : comment se porte le marché ?

Selon l’indicateur Markemétron, les ventes de maisons neuves en secteur diffus ont enregistré une baisse de 18,7 % en mars 2018 par rapport à mars 2017.

Sur le premier trimestre 2018, l’outil d’analyse conjoncturelle annonce un recul de 17 % par rapport au premier trimestre 2017.

Fin mars, l’évolution des ventes en glissement annuel montrait un net repli, à hauteur de – 6,4 % sur les douze derniers mois.

Si cette baisse des ventes impacte l’ensemble de l’Hexagone et atteint parfois – 20 % dans certaines régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Centre Val-de-Loire, Hauts-de-France, Normandie, Occitanie et Pays-de-la-Loire), elle reste nettement plus modérée en Nouvelle-Aquitaine, avoisinant seulement les 10 %.

Patrick Vandromme, Président de LCA-FFB, estime que « les effets de cycle et de base de comparaison, ainsi que les conditions climatiques désastreuses de début d’année, sont indéniables, mais ne peuvent à eux seuls expliquer ces mauvais chiffres. Il est évident qu’une tendance lourde se dessine avec des candidats à l’accession, surtout les plus modestes, touchés de plein fouet par les mesures de réduction du Prêt à Taux Zéro en zones B2 et C et plus encore par la suppression totale et brutale de l’APL Accession ».

Cette année, LCA-FFB prévoit une baisse des ventes comprises entre 8 et 10%, et estime que le secteur pourrait connaître une récession durable si cette chute à deux chiffres se poursuit.

Habiter en maison individuelle constitue le rêve d’une majorité de Français, dont la plupart choisit souvent de faire construire.
Habiter en maison individuelle constitue le rêve d’une majorité de Français, dont la plupart choisit souvent de faire construire.

Construire : le rêve d’une majorité des Français

Habiter en maison individuelle constitue le rêve d’une majorité de Français, dont la plupart choisit souvent de faire construire. C’est ce que montre une nouvelle fois les résultats du dernier baromètre de l’association Domexpo* publié en mai dernier.

Selon cette enquête, confier son projet de construction à des professionnels permet en premier lieu de s’offrir un confort de vie « sur-mesure » pour 65 % des personnes interrogées.

Celles-ci estiment que seul le neuf offre la possibilité de personnaliser pleinement les espaces intérieurs d’une maison ou de choisir sa localisation géographique.

La constitution d’un patrimoine et l’épanouissement de la famille arrivent en deuxième et troisième positions des motivations exprimées.

Cette enquête montre également que le principal critère de choix pour la maison porte avant tout sur la qualité de la construction, citée par 48 % des sondés, devant le prix de la villa ou du terrain.

Enfin, 22 % des ménages interrogés se sont directement rendus sur un village-exposition en 2017 pour trouver leur constructeur, à l’instar d’Homexpo, le plus grand village de maisons expo de France situé sur le site du Salon de la Maison Neuve de Bordeaux.

 

 

*Baromètre basé sur les résultats d’une enquête réalisée par Caron Marketing auprès de 400 ménages ayant demandé une autorisation de construire en 2017

Photos : © DR