Architecture Bois Magazine

Terrasse, les fondations

abd-48-tempo-bois3

La structure se conçoit en fonction de son support, généralement des lames de lambourdes posées sur un film étanche.

En prévention, la plupart des professionnels collent aussi des bandes bitumineuses sur les lambourdes. Quel que soit le type de sol, la structure devra reposer sur des plots afin de ne jamais être en contact direct avec le sol. En assurant la ventilation de l’ensemble, l’espace entre le platelage et le sol améliore la stabilité et la durée de vie de la terrasse. Ne pas négliger l’entraxe entre les lambourdes, de 40 à 50 cm en fonction du bois retenu pour le platelage et de l’épaisseur des lames.

Les plots PVC sont de plus en plus utilisés depuis 20 ans, notamment sur dalles béton et sur des étanchéités. Ils sont également très pratiques pour les terrasses bois sur sol dur ou sur terrain naturel stabilisé. Contrairement aux plots en béton qui vont s’abîmer voire s’effriter avec le temps, les plots en PVC, ou en polypropylène, sont imputrescibles et ne se détérioreront pas. Autre avantage par rapport au plot béton, le gain de temps, car les plots béton sont généralement coulés sur place ; et devront sécher. Ce qui n’est pas le cas du plot en PVC qui sera immédiatement opérationnel. Enfin, le plot PVC est réglable au millimètre prêt mais il n’est pas adapté à la terre meuble, pas plus qu’au gazon qui sont les domaines du plot béton. Le DTU 51.4 et le DTU 43.1 (Etanchéité) préconisent des plots dont la base a une surface minimum de 300 cm² (soit un diamètre minimum de 19,5 cm). Comptez entre 3 et 6 plots au m². En fonction de leur destination, de leur diamètre et de leur hauteur, leur prix est extrêmement variable ; comptez, par exemple, entre 120 et 150 € TTC pour 40 plots NIVO multi-usages (Résistance de 500 kg/plot ).

Sur dalle béton, le choix de plots réglables, en plastique polymère, correspond à deux besoins. Celui d’isoler les lambourdes du sol et de reprendre la pente du terrain afin de poser la terrasse bois parfaitement à l’horizontal. Bien souvent, dans le cas d’une dalle béton déjà installée dans le jardin, il suffira de percer le sol pour y fixer les lambourdes en utilisant des chevilles à frapper ou des vis à béton. Dans le cas d’une terrasse en balcon ou sur toiture, il est préférable de s’abstenir de percer pour éviter tout risque d’infiltrations. On réalise alors une “ pose flottante ”. Dans le cas d’une terrasse à poser sur une étanchéité ( toit-terrasse ), on utilise généralement aussi des plots réglables en PVC pour isoler les lambourdes de la nappe étanche. La large base des plots évite de poinçonner l’étanchéité et le vérin de réglage permet de mettre facilement à niveau la terrasse en reprenant la pente d’évacuation des eaux de pluie. Lorsqu’il s’agit d’installer une terrasse en terrain naturel (sur un lit de sable stabilisé), il faut d’abord poser un feutre géotextile pour éviter la repousse de végétaux à travers la terrasse. Si la terrasse est accolée à la maison, il peut être utile de fixer une lambourde sur le mur.

Cette “ muralière ” sert, alors, de référence générale pour la mise à niveau de la terrasse. Elle servira aussi de support aux lambourdes. Sur terrain meuble, instable ( terre argileuse, sablonneuse, fraîchement remblayé ou recouvert de gazon ), il est préférable d’utiliser les plots en béton, ou de réaliser un hérisson de cailloux… Sauf cas extrême, il est inutile de couler une dalle béton. On pourra créer des plots en béton de 40 x 40 cm ( ou les acheter au prix moyen de 6,90 € TTC l’unité en L.28 x l.25 x H.20 cm/Castorama ), utiliser des longrines ou à la rigueur de petites dalles de béton en 40 x 40 cm pour supporter la structure, directement ou en intercalant des plots réglables. Une technologie récente permet de remplacer les plots béton : il s’agit de vis de fondation de 80 cm de haut, en acier, que l’on enfonce dans le sol avec un outil spécial et sur lesquelles on fixe directement la structure.

terrasse-nature3  fcterrassebois

En un week-end, sous réserve que le terrain ne présente pas de difficultés particulières, deux personnes suffiront à poser une terrasse de 20 m². N’hésitez pas à rajouter un bandeau tout autour de la terrasse afin de parfaire son esthétisme. Si votre terrasse existe déjà et est déclarée comme telle, le permis de construire n’est pas nécessaire. Rapprochez vous juste de votre mairie pour connaître les exigences esthétiques au niveau des matériaux. S’il s’agit d’une création totale, un permis de construire est obligatoire si votre terrasse dépasse les 20 m².

<- Lien vers 3ème Partie ———————— Lien vers 1ère Partie ->

Photos – Solidor- Fc terrasse bois – Terrasse nature –

1 réflexion sur “Terrasse, les fondations”

  1. Bonjour,

    Je vous suggère d’utiliser des vis de fondation pour remplacer les fondations en béton des terrasse sur pilotis ou sur dalle de béton.

    Pourquoi ? Vous ne devrez pas creuser le sol; ceci auras donc un impact réduit sur celui-ci.
    Placer des vis de fondation en acier de +/- 85 cm de longueur (charge admissible d’environ 600 kg / vis de fondation).
    Comptez environ 0,6 vis / m2 pour réaliser une terrasse en bois en double structure

    Nous utilisons ce système avec succès depuis 6 ans…

    Voici les coordonnées du site internet :

    http://www.cote-terrasse.com

    http://www.cote-terrasse.com/fr/vis-de-fondation-krinner-terrasse-photovoltaique/113-vis-de-fondation-terrasse-bois-ecologique-construction.html

    Bon boulot !

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer