Suivez-nous !
 

Étape par Étape

Pour une famille, la construction d’une maison est l’aboutissement d’un rêve. De l’envie au terrain en passant par le permis de construire à la remise des clés, la construction est une longue aventure. Richard et Caroline ont choisi de partager la leur en créant un blog où ils racontent étape par étape la construction de leur maison en ossature bois.

Première étape : le terrassement de la plateforme de la maison. Abaissée d’un mètre, la maison se fond naturellement dans le paysage ; le surplus de terre servant pour adoucir les pentes.

Fermé avec de l’OSB de 22 mm, le plancher est isolé par 300 mm de ouate de cellulose en vrac. Les murs en ossature recevront 140 mm de laine de bois.

 

L’aventure de Richard et Caroline débute  par l’envie de construire une maison en ossature bois en s’inspirant du concept des maisons passives allemandes et de la qualité de construction. Les futurs propriétaires rencontrent alors, l’agence d’architecture Sibel Tek Blot dans le Tarn-et-Garonne avant de se lancer dans l’acquisition d’un terrain ; un parcours semé d’embûches. « Après deux années de péripéties, nous avons enfin obtenu un terrain d’une superficie de 2 768 m² dans le Gers, près de Samatan, avec un permis de construction validé » confesse le propriétaire. Impatiente et enthousiaste, la famille ne loupe aucune étape du chantier, les photos s’accumulent et naît alors l’idée de créer un blog (http://mob-au-tuppe-du-gers.over-blog.com) pour partager cette grande aventure avec leurs proches et tous les passionnés qui rêvent, eux aussi, de faire construire une maison en bois. Dès les premières interventions sur le terrain, la maison profile déjà une architecture atypique et bioclimatique. Adossée à un petit bois côté ouest, la maison est naturellement protégée des vents. Et grâce aux nombreuses baies vitrées en façade sud, la pièce de vie et les chambres profitent d’un splendide tableau sur la chaîne des Pyrénées. Limiter l’impact environnemental, favoriser les économies d’énergie tout en privilégiant le confort et la qualité de vie, c’était l’idée… Un paradoxe financier. Richard et Caroline bousculent alors leur idéal écologique au profit du confort de vie. Le résultat, une maison de 150 m² tournée vers l’extérieur : une fierté pour toute la famille.

Alors que le plancher de la maison a déjà été isolé et couvert par des bâches de protection. C’est au tour des fondations du garage d’être coulées.

Le montage des murs du rez-de-chaussée a débuté le 19 avril 2011. La semaine suivante, c’est au tour de la mezzanine d’être assemblée.

L’étape est au montage de la charpente, un véritable casse-tête. La structure a été préalablement validée par un bureau d’étude spécialisé.

La maison est mise hors d’eau. Les liteaux sont posés sur le pare-pluie.

 

La charpente est terminée. Il faut encore poser les 12 tonnes de tuiles qui couvriront les 150 m² de la maison.

Les combles sont isolés avec des panneaux de ouate de cel- lulose doublés de 280 mm d’épaisseur.

L’intérieur de l’ossature est occulté par un film pare-vapeur, rendant ainsi la maison étanche à l’air. La pose des huisseries en aluminium a été effectuée en parallèle. Des baies à galandage pour les chambres des enfants ont été retenues.

Le chantier progresse rapidement, les murs et les cloisons sont peu à peu recouverts de Placo®. Toutes les cloisons ont été insufflées avec de la ouate de cellulose

 

Les réseaux électriques sont installés au plafond. Ils seront recouverts par un coffrage en Placo®.

La cuve de récupération des eaux de pluie en polyéthylène de 10 000 litres est mise en place dans le jardin. Elle est ensuite raccordée à des buses en béton de 1 mètre de diamètre dans lesquelles l’eau tombe directement des gouttières.

Pour profiter de l’énergie solaire, la toiture est équipée d’un chauffe-eau solaire Rotex®

Côté nord, la maison est habillée d’un bardage bicolore Funlam de Simonin pour une protection renforcée.

Les autres façades reçoivent un enrobage en crépis appliqué sur l’isolation extérieure (panneaux en fibre de bois bouvetés de 60 mm d’épaisseur Agepan THD)

Source Architecture bois magazine, Numéro 63, Août-Septembre 2014
Texte : Laurène Delion
Photo : Le propriétaire
Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.