Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Fair&Precious : une nouvelle marque de bois exotiques légaux et certifiés

Créée à l’initiative de l’Association Technique Internationale des Bois tropicaux (ATIBT), la marque Fair&Precious s’appuie sur un manifeste pour une gestion durable des ressources. Elle sera officiellement lancée le 8 novembre prochain.

Les bois tropicaux souffrent souvent d’une image biaisée de bois importés illégalement. Afin de prouver qu’il est possible de s’offrir des essences exotiques, en toute légalité, l’ATIBT lance une nouvelle marque sur le marché. Fair&Precious est la première marque collective à garantir que le bois exotique provient de concessions gérées de manière durable, selon les normes internationales en vigueur et des plans d’aménagement rigoureux.

 « Les consommateurs doivent savoir qu’il existe des démarches durables dans l’univers du bois africain. [ …] Cette marque palliera le manque de notoriété des acteurs qui proposent des modèles respectueux des hommes et de la planète, tout en faisant connaître des matériaux d’exception que sont les merveilleuses essences dont les noms Okoumé, Azobé, Sapelli, Padouk, Iroko, résonnent dans notre imaginaire collectif », explique Robert Hunink, président de l’ATIBT.

Faire&Precious est en premier lieu un programme ouvert à toutes les sociétés certifiées en gestion forestière (certifications délivrées par FSC ou PEFC et contrôlées par des organismes certificateurs). Il s’adresse aussi aux acteurs qui respectent le code forestier en vigueur dans le pays (après validation des procédures de contrôle et obtention de certifications de légalité) et s’engagent à être certifiés dans les cinq ans. « Par extension, cette marque pourra également inclure des bois légaux et écocertifiés d’Amérique latine et d’Asie », précise l’ATIBT.

En  plus des garanties d’une gestion durable de la ressource, Fair&Précious est aussi une marque, qui s’engage sur les questions de développement économique et social local, en contribuant à générer des revenus pour les populations et en leur offrant un accès à des services comme l’éducation, les soins médicaux et le logement.

Ce projet, grande campagne de promotion du bois exotique, s’étalera sur cinq ans et « pourrait se voir renouvelé », selon l’ATIBT. Il est actuellement cofinancé par le PPECF (Programme de Promotion de l’exploitation certifiée des forêts), financé par la banque de développement allemande KfW (Kreditanstalt für Wiederaufbau) dans le cadre de la coopération allemande avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), et par le PRCC (programme de renforcement des capacités commerciales), programme lui-même cofinancé par le Ministère des Finances et le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, et mis en œuvre par l’Agence Française de Développement (AFD).

Photo : Wikimedia Commons – Jesseknight at en.wikipedia

Advertisement
Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer