Un paysage recomposé

Située à Gagny, dans un quartier calme de villégiature en banlieue de Paris, cette maison BBC à ossature bois a été édifiée sur un ancien jardin pourvu de trois grands arbres résineux. Le concept architectural fut de créer en lieu et place, un habitat contemporain tel un ” nouveau paysage boisé “.

 

hs28-report-unpaysagerecompose-1

 

À l’instar de cette reconstitution paysagère, le projet imaginé par l’architecte Jérôme Jacqmin et construit par Batillec et Rusticasa, consiste en l’enchevêtrement de blocs agglomérés revêtus d’un bardage horizontal à faux claire-voie en Mélèze français, traité autoclave marron, naturellement durable. Au devant des fenêtres et portes-fenêtres, des volets coulissants créés sur mesure en structure métal et pourvus d’une vêture identique, viennent parfaire l’effet sculptural minimaliste et épuré de l’ensemble.

 

hs28-report-unpaysagerecompose-5

 

Compte tenu de la faible largeur du terrain (10 mètres), la maison a été édifiée sur les deux limites séparatives en créant par là-même, un découpage parcellaire rigoureux : une cour d’accès avant ouverte aux regards des promeneurs et une terrasse /jardin arrière ouverte aux activités plus intimes. Cette orchestration parcellaire s’accorde également à la disposition du terrain en bande orientée nord / ouest (accès) – sud / est (jardin).

 

hs28-report-unpaysagerecompose-7

 

À l’intérieur, le rez-de-chaussée est dévolu aux espaces jours et l’étage aux usages nocturnes. La maison s’organise en ” L ” autour du garage disposé 1,30 mètre plus bas. La toiture du volume fait ainsi office de jardinière suspendue avec sa prairie fleurie. En outre, les deux autres toitures-terrasses ont également été végétalisées afin de parfaire l’isolation thermique d’été du bâtiment par évapo-transpiration.

 

hs28-report-unpaysagerecompose-4

 

Quant aux murs à ossature bois (145 x 45 mm), 45 mm de laine minérale ont été ajouté aux 140 mm entre les montants afin d’accroître la résistance thermique globale et d’atteindre les indices BBC. La chaudière gaz à condensation alimente un plancher chauffant basse température au rez-de-chaussée et des radiateurs rayonnants à eau chaude à l’étage. Un poêle à bois vient s’adjoindre au système de chauffage afin de diminuer épisodiquement les consommations d’énergie fossile et d’apporter le confort visuel et thermique d’une belle flambée.

hs28-report-unpaysagerecompose-6

 

Des apports bioclimatiques d’hiver sont également générés par les baies vitrées de la façade sud / est qui bénéficient en outre d’un auvent casquette palliant aux apports thermiques estivaux. Quant au plancher béton sur vide sanitaire du rez-de-chaussée, il offre une inertie thermique indispensable au processus climatique conclut par une ventilation hygrothermique régulant l’air ambiant.

hs28-report-unpaysagerecompose-3

 

Fiche technique 

Architecte : Jérôme Jacqmin
Constructeur : Batillec et Rusticasa
Localisation : Gagny (Seine-Saint-Denis 93)
Année de construction : 2003
Surface habitable : 100 m ² ( + garage : 32 m² )
Système constructif : Ossature bois en sapin du Nord
Prix : NC
Isolation : Dalle béton : polyuréthane ( 20 mm ) / Planchers :
laine minérale ( 240 mm ) / Murs : MOB laine minérale + surisolation
minérale par l’intérieur ( 45 mm ) / Toiture ( couverture
végétalisée sédum 80 mm ) : sur-isolation polyuréthane
( 80 mm )
Énergie renouvelable : Bois énergie
Bardage : Mélèze francais 48 mm faux claire-voie
Chauffage : Plancher chauffant ( rdc ) + radiateurs rayonnants
( étage )

Retour haut de page