Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Comment isoler une maison en bois ?

Désolé, nous n'avons trouvé aucun article. Veuillez essayer une autre recherche.

Une maison en bois est naturellement performante au niveau de l’isolation thermique et phonique grâce aux capacités du bois. L’aptitude naturelle du bois est renforcée par des isolants placés entre les montants de la structure de la maison. Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir le bon isolant.

Isolation maison en bois : un matériau naturellement isolant


Le bois isole 12 fois plus que le béton, 6 fois plus que la brique, et 450 fois plus que l’acier, à épaisseur égale et quel que soit le mode constructif retenu.
Moins conducteur que le béton ou la brique, le bois ne laisse passer ni le chaud, ni le froid.
La maison bois permet une économie d’énergie plus importante avec un déphasage thermique plus long, ce qui garantit un confort pour les occupants, été comme hiver.

Isolation maison en bois : l’étape indispensable de l’étude thermique


Pour être conforme à la RT2012, le Bbio de la maison doit être inférieur au Bbio Max, déterminé par un bureau d’étude thermique en fonction du lieu et de l’altitude de la construction.
Ce Bbio mesure, en points, l’efficacité de l’enveloppe sans prendre en compte les appareils de production d’énergie.
L’étude thermique effectue quatre relevés :
- la nature des sols (terre-pleins, vides sanitaires, etc.) ;
- la nature des parois (parpaings, briques, etc.) ;
- le vitrage (simple, double, triple) ;
- la toiture (combles habités ou non, terrasse, etc.) ;
- le type de chauffage ;
- l’isolation.
Elle va permettre de donner des recommandations d’isolation, en fonction des besoins du logement. Les isolants seront ensuite choisis en fonction de leur efficacité, de leur facilité de mise en œuvre et de leur coût.

Isolation maison en bois : comment choisir le meilleur isolant ?


Laine de verre, laine de roche, polystyrène expansé ou PSE, ouate de cellulose, fibre de bois, tous les matériaux - bien mis en œuvre - permettent d’atteindre le niveau exigé par la RT 2012.
Lire la suite…
Les produits isolants synthétiques ou organiques, issus de l’industrie pétrochimique, représentent une part importante du marché de l’isolation, en raison de leur bon rapport qualité/prix. Mais d’autres matériaux, plus écologiques, biosourcésou recyclés prennent des parts de marché.
Afin de s’assurer de la qualité et de la performance d’un produit, il est préférable de choisir des produits de marque, certifiés par des organismes indépendants :
Certification Acermi garantit la résistance et la conductivité thermique du produit, son comportement à l’eau, son comportement mécanique voire, dans certains cas, sa réaction au feu
Classement Isole donne également l’aptitude du produit et son niveau de performance, ce qui permet de choisir l’isolant le mieux adapté à ses besoins.
Pour comparer, il suffit ensuite de prendre en compte la résistance thermique ( R ) du produit pour une épaisseur donnée. Plus « R » est important, plus le produit est isolant.
De même, le coefficient de conductivité thermique est un bon moyen de comparer les différents isolants entre eux. Il exprime la capacité du matériau à conduire la chaleur. Plus le lambda est petit, plus le matériau est isolant.
Vous l’aurez compris, le choix de l’isolation d’une maison en bois résulte à la fois de choix techniques, budgétaires et personnels.

Comment isoler une maison en bois ?

Une maison en bois est naturellement performante au niveau de l’isolation thermique et phonique grâce aux capacités du bois. L’aptitude naturelle du bois est renforcée par des isolants placés entre les montants de la structure de la maison. Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir le bon isolant.

Isolation maison en bois : un matériau naturellement isolant


Le bois isole 12 fois plus que le béton, 6 fois plus que la brique, et 450 fois plus que l’acier, à épaisseur égale et quel que soit le mode constructif retenu.
Moins conducteur que le béton ou la brique, le bois ne laisse passer ni le chaud, ni le froid.
La maison bois permet une économie d’énergie plus importante avec un déphasage thermique plus long, ce qui garantit un confort pour les occupants, été comme hiver.

Isolation maison en bois : l’étape indispensable de l’étude thermique


Lire la suite…
Pour être conforme à la RT2012, le Bbio de la maison doit être inférieur au Bbio Max, déterminé par un bureau d’étude thermique en fonction du lieu et de l’altitude de la construction.
Ce Bbio mesure, en points, l’efficacité de l’enveloppe sans prendre en compte les appareils de production d’énergie.
L’étude thermique effectue quatre relevés :
– la nature des sols (terre-pleins, vides sanitaires, etc.) ;
– la nature des parois (parpaings, briques, etc.) ;
– le vitrage (simple, double, triple) ;
– la toiture (combles habités ou non, terrasse, etc.) ;
– le type de chauffage ;
– l’isolation.
Elle va permettre de donner des recommandations d’isolation, en fonction des besoins du logement. Les isolants seront ensuite choisis en fonction de leur efficacité, de leur facilité de mise en œuvre et de leur coût.

Isolation maison en bois : comment choisir le meilleur isolant ?


Laine de verre, laine de roche, polystyrène expansé ou PSE, ouate de cellulose, fibre de bois, tous les matériaux – bien mis en œuvre – permettent d’atteindre le niveau exigé par la RT 2012.
Les produits isolants synthétiques ou organiques, issus de l’industrie pétrochimique, représentent une part importante du marché de l’isolation, en raison de leur bon rapport qualité/prix. Mais d’autres matériaux, plus écologiques, biosourcésou recyclés prennent des parts de marché.
Afin de s’assurer de la qualité et de la performance d’un produit, il est préférable de choisir des produits de marque, certifiés par des organismes indépendants :
Certification Acermi garantit la résistance et la conductivité thermique du produit, son comportement à l’eau, son comportement mécanique voire, dans certains cas, sa réaction au feu
Classement Isole donne également l’aptitude du produit et son niveau de performance, ce qui permet de choisir l’isolant le mieux adapté à ses besoins.
Pour comparer, il suffit ensuite de prendre en compte la résistance thermique (R) du produit pour une épaisseur donnée. Plus R est important, plus le produit est isolant.
De même, le coefficient de conductivité thermique est un bon moyen de comparer les différents isolants entre eux. Il exprime la capacité du matériau à conduire la chaleur. Plus le lambda est petit, plus le matériau est isolant.
Vous l’aurez compris, le choix de l’isolation d’une maison en bois résulte à la fois de choix techniques, budgétaires et personnels.

LE LIVRE ANNIVERSAIRE

Cette année, le magazine Architecture Bois fête ses 15 ans ! À l’occasion de cet anniversaire, Architecture Bois publie un livre événement, en édition limitée, sur la maison bois. Découvrez une sélection de reportages réunie dans un ouvrage unique qui révèle toute la beauté de l’architecture bois tant dans son style que dans sa décoration. Laissez-vous embarquer dans une visite où l’authenticité rime avec le contemporain.

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer