La lutte contre le réchauffement climatique passera par le filière forêt-bois française

Dans cette période de transition énergétique, la filière forêt bois française devra à l’avenir émettre moins d‘émissions de gaz à effet de serre. Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a donc confié à l’INRA et à l’IGN (l’institut national de l’information géographique et forestière), la réalisation d’une étude si le futur rôle de la filière forêt bois dans l’atténuation de la pollution. Les résultats de l’étude ont décliné vers trois scenarii possibles de l’évolution de la gestion forestière d’ici 2050.

Le premier scénario est celui de « l’extensification ». Ce scénario présage une extraction de récolte identique en quantité à celle d’aujourd’hui. Comme la progression des forêts de France connaît et connaîtra une forte croissance, le taux de prélèvement diminuera petit à petit.

Le deuxième scénario est appelé « dynamique territoriale ». Il prévoit une extraction qui augmentera au rythme de la croissance des surfaces boisées. Ainsi le taux de prélèvement sera globalement le même.

Enfin, le troisième scénarii est celui de « l’intensification avec plan de reboisement ». Elle imagine un accroissement des taux de prélèvement du bois dans toute les zones où cela est possible. À coté de cela, les organisations spécialisées dans le bois et la forêt mèneraient une politique volontariste de repeuplement des forêts peu fertiles.

Quel que soit le virage pris, la place de la filière foret-bois française sera déterminante pour limiter le rejet des gaz à effet de serre. Ce problème devra être résolu en connaissance de cause de ce double dilemme. Soit maximiser les espaces forestiers pour leur capacité d’absorption du carbone ; soit s’en servir pour des bâtiments écolo, les constructions bois limitant les rejets de CO2.

Les scientifiques mettent en garde les futurs acteurs quant à la priorité d’aller vers les scénarii «  extensification » voire « dynamisme territoriale ». Mais dans tous les cas, la nécessité de se tourner vers des matériaux renouvelables est au cœur du sujet. Pour un environnement meilleur d’abord sur le long terme, mais également des économies, et des emplois à la clé de cette nouvelle filière.

Photo : Pixabay – Mzlle

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.