Maison bois papillon lac Michigan

Une maison en forme de papillon

Perchée sur une falaise boisée surplombant le lac Michigan, cette maison “ papillon ” offre à une famille américaine la possibilité de s’agrandir. Sa conception en bois, acier et béton avec un revêtement résistant à l’épreuve du temps, n’impacte pas le paysage environnant.

Une maison de papillon de cyprès – © Paul Warchol

Repérée pour son précédent projet baptisé LM Guest House, l’agence Desai Chia Architects est choisie pour la réalisation d’une maison familiale en forme de papillon, en bordure du lac Michigan.

La minimisation de l’impact visuel

Soucieux de l’intégration de leur projet dans le paysage forestier, les futurs propriétaires souhaitent minimiser son impact visuel, en privilégiant des matériaux naturels et résistants. La maison est un assemblage de trois structures décalées, conçues en collaboration avec Environment Architects. Elle repose sur une dalle et un soubassement de type sous sol, en béton. Des poutres en acier viennent ensuite supporter l’impressionnante charpente en bois et son toit double pans inversé en forme de papillon. « Il recueille l’eau de pluie, permettant d’assurer le drainage et d’aider à lutter contre l’érosion du site », précise l’architecte et designer Dustin Heim, de l’agence Desai Chia Architecture.

une maison de bois
© Paul Warchol

L’alliance du bois, du béton et de l’acier

La toiture présente ainsi de légères ondulations qui suivent le tracé du terrain naturel et font une référence ludique à l’architecture vernaculaire des villages de pêcheurs, à proximité. À l’extrémité sud de la maison, une partie de la toiture, en porte-à-faux, de 6 mètres, s’étend sur la terrasse, offrant une vue protégée et non obstruée sur le lac Michigan et les bois environnants. Les trois structures semblent jouer de leurs contours pour procurer tour à tour ombre et lumière aux pièces de l’habitation. À l’extérieur, une cheminée à foyer ouvert rappelle les veillées nocturnes d’antan au coin du feu. Dans la structure centrale, les poutres maintiennent le rythme déjà donné à l’extérieur : elles ondulent, se courbent, s’aplatissent.

Une salle à manger sombre et épurée – © Paul Warchol

L’intérieur de la maison

C’est le lieu du salon et de la cuisine… Au même niveau, on retrouve la suite parentale avec sa salle de bains attenante. Après la salle à manger, un passage mène aux trois chambres d’enfants et leur salle de bains, légèrement en contrebas. La maison intègre élégamment le chauffage géothermique dans son design, même si un générateur de secours au propane existe. La maison ne dispose d’aucune climatisation : l’étude des vents dominants ont permis de déterminer le placement des fenêtres pour bénéficier de la ventilation naturelle. En façade, quelques panneaux en acier Corten côtoient un bardage en bois de Cyprès, traité selon la méthode japonaise traditionnelle Shou Sugi Ban. La carbonisation du bois en surface crée une pellicule qui offre une résistance accrue aux insectes et aux UV.

Une des chambres – © Paul Warchol

FICHE TECHNIQUE
Architecte* : Desai Chia Architects & Environment Architects
Constructeur : Easling Construction
Localisation : Leelanau, Michigan ( États-Unis )
Année de construction : 2016
Surface habitable : 445 m2
Prix : NC
Système constructif : Poutres en acier pour le toit en porte-àfaux et ossature bois
Isolation : Laine de verre Roxul® de Rockwool
Revêtement : Bardage en Cyprès, traitement shou sugi ban + béton et panneaux en acier Corten
Terrasse : ” Bluestone “, pierre bleue calcaire

Texte: Claire Thibault – Photo de Une : © Paul Warchol
Source: Architecture Bois n°88

Retour haut de page