Maisons bois en Nouvelle-Aquitaine: “Forte demande et pénurie ne font pas bon ménage” (Cube in Life)

Au cœur de la crise sanitaire, les Français ont eu plus de temps pour réfléchir à leur projet de maisons bois, notamment en région Nouvelle-Aquitaine. Résultat : les carnets de commande des constructeurs se remplissent. Pour autant, la filière doit s’adapter, se réinventer parfois pour faire face à cette forte demande, qui fait augmenter les prix, dans un contexte de pénurie de matériaux. Témoignage de Jimmy Malige, gérant de Cube in Life.

« 2021 a démarré sous de bons augures. L’année devrait être encore meilleure que 2020. Nous devrions réaliser une dizaine de belles réalisations. Ce sont des projets, et des chantiers, qui ont nécessité que j’étoffe mon équipe. Nous sommes désormais trois conducteurs de travaux ; quatre personnes sont en charge du bureau d’études/conception. J’ai tendance à dire que la crise sanitaire a boosté notre activité. Nous avons triplé notre chiffre d’affaires.

Advertisement

Maisons bois en Nouvelle-Aquitaine : de l’extra rénovation

Ici, à Anglet, nous n’avons pas du tout les mêmes demandes qu’à Bordeaux. Nous réalisons très peu d’extensions et de surélévations classiques. Notre cœur de métier, c’est l’extra-rénovation bois. On nous confie une maison, il s’agit souvent de maisons des années 50 pour lesquelles il est difficile de conserver l’intégralité du bâti. A ce stade, nous sauvegardons généralement deux murs sur quatre. La charpente est à renouveler. Sur cette base-là, nous transformons intégralement l’existant, le renforçons avec un mix de matériaux, en associant le bois au béton.

Notre clientèle n’est pas, ou peu, locale. Elle arrive de Paris, Bordeaux, Arcachon, de Suisse aussi et même du Nord de l’Europe. Leurs projets concernent des propriétés dont les dimensions évoluent entre 160 m² et 250 m². la plupart est à la recherche d’un terrain avec maison à refaire et à transformer intégralement. Certains  viennent aussi avec un terrain détaché sur lequel nous pourrons construire une nouvelle résidence.

Nous sommes dans un triangle qui fait rêver, Biarritz-Anglet-Bayonne, avec des demandes en immobilier spécifiques et recherchées. C’est pour cette raison que l’on s’adresse à moi, pour que je déniche le terrain-pépite. Mais les prix sont en conséquence.

Des difficultés d’approvisionnement en matières premières

Pour autant, j’ai, depuis l’an dernier, de grosses difficultés d’approvisionnement en matières premières, bois de structure, bois de bardage, que mes fournisseurs soient en France ou plus largement en Europe. Ce problème d’approvisionnement est général. Actuellement, mes délais de construction sont passés de 10 mois à 14 mois. Pour une charpente traditionnelle préfabriquée que je recevais trois semaines après l’avoir commandée, je dois désormais attendre deux mois.

Forte demande et pénurie ne font pas bon ménage. La conséquence, outre les délais plus longs, c’est aussi l’augmentation des coûts. D’autant que la règlementation environnementale, La RE 2020,  met en avant le bois dans la construction. Autrement dit, c’est un matériau qui va être de plus en plus sollicité. Tous les constructeurs bois pourront-ils être approvisionnés comme il faut et à quels prix ? »

Advertisement
Advertisement
Mireille Mazurier

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer