Suivez-nous !
 

Olympiades des métiers : les finales nationales débutent demain à Caen

Du 28 novembre au 1er décembre, 650 candidats représentant 14 régions de France et d’Outre-Mer vont tenter de défendre leurs compétences et leur savoir-faire au Parc des Expositions de Caen. Parmi les 8 pôles d’activités représentés, le bâtiment et les travaux publics se déclineront en 16 métiers. À la veille de ces finales nationales,  nous avons voulu prendre le pouls des compétiteurs. Interview de Michel Guisembert, président de Worldskills France.

Architecture Bois : À J-1 du lancement des finales nationales, quelle est l’ambiance dans les rangs des participants ?

Michel Guisembert : Les jeunes sont motivés et impatients d’en découdre. Certains se préparent depuis deux ans ; d’autres depuis minimum 8 mois, avec leur équipe. Ils sont issus des sélections régionales où ils ont été sacrés champions dans leur catégorie. Ils savent comment se déroule la compétition maintenant. Après leur victoire, une équipe métiers composée d’un coach et d’un juré s’est constituée autour d’eux, pour les épauler dans leur préparation. La plupart arrive ce soir, à Caen, pour être prêt demain matin à prendre possession des lieux. Les candidats auront entre 5 et 6 H pour s’installer sur leur aire, préparer leur caisse à outils… jusqu’à la cérémonie d’ouverture au Zénith de Caen. Tout doit être prêt pour le top départ de la compétition, jeudi matin.

AB : Pourquoi la région Normandie a-t-elle été choisie pour accueillir la compétition cette année ?

M.G : Les régions sont choisies comme pour les pays pour les Jeux Olympiques. Elles font la démarche de postuler, puis nous présentent un projet qui doit être conforme à notre cahier des charges. La région Normandie proposait à la fois le Parc des Expositions de Caen, comme lieu de compétition et le Zénith comme lieu de cérémonie. Il y aussi toute une organisation à prévoir (hébergements, transports…) pour une telle compétition. La ville choisie doit pouvoir accueillir plus de 2000 personnes sur place, entre les candidats, les équipes encadrantes, les délégations… La compétition à Caen va aussi recevoir plus de 30 000 scolaires sur le site. Il faut donc aussi que la région montre une certaine volonté politique et économique locale pour le bon déroulement de l’événement.

Finales nationales 2017 à Bordeaux - © Worldskills France

Finales nationales 2017 à Bordeaux – © Worldskills France

AB : Quels sont les points forts et les nouveautés de la compétition?

M.G : Les Olympiades des métiers capitalisent sur l’excellence, la passion et l’évolution dans les métiers. Ce sont des jeunes qui sont en apprentissage ou déjà salariés, qui veulent montrer qu’ils maîtrisent les fondamentaux. La compétition fait évoluer ses pôles métiers, chaque année, en fonction de ce qui se passe dans les entreprises, au niveau national mais aussi international. En raison de l’évolution des métiers vers le numérique, nous avons par exemple ajouté un pôle «  Métiers de la communication et du numérique », précédemment appelé « Métiers des nouvelles technologies ». De plus, les métiers font davantage appel aujourd’hui aux machines assistées par ordinateur, d’où une évolution de nos épreuves là-dessus.

AB : Quelles seront les prochaines étapes pour les gagnants ?

M.G : On se réserve quelques semaines, après la compétition, pour déterminer les champions qui rejoindront l’équipe de France des Métiers. En effet, il arrive que celui qui obtient la médaille d’or au niveau national ne souhaite pas aller plus loin dans la compétition. Il se peut donc que ce soit le médaillé d’argent qui prenne sa place. Nous voulons un candidat motivé pour représenter la France. Comme pour les épreuves nationales, il y a une préparation physique et mentale importante, en amont, avant de concourir à Kazan, en Russie, au mois d’août, face aux autres pays.

Propos recueillis par Claire Thibault

 Détails des épreuves pour les métiers du Bâtiment et des Travaux publics :

› Carrelage
› Charpente
› Construction béton armé
› Aménagement urbain et réseaux de canalisations
› Couverture métallique
› Ébénisterie
› Installation électrique
› Maçonnerie
› Menuiserie
› Métallerie
› Miroiterie
› Peinture et Décoration
› Plâtrerie et Constructions sèches
› Plomberie et Chauffage
› Solier
› Taille de pierre

Pour la catégorie Charpente par exemple, les candidats doivent réaliser une charpente en respectant différentes étapes ; ils doivent lire et interpréter les dessins et les instructions pour dessiner les détails du projet, marquer les pièces de bois avec précision, préparer les matériaux en les coupant à la bonne longueur, en formant les bons assemblages, assembler le projet en utilisant des points et des vis. Au final, le jury sera particulièrement attentif à la netteté de la finition, à la qualité des joints, à la propreté et à l’impression générale du travail réalisé.

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.