Les forets, poumon de la planète

M. le Ministre Stéphane Le Foll rappelle le rôle des forêts dans l’atténuation du changement climatique lors de l’Assemblée Générale de PEFC International

« Il est difficile de savoir si les décisions que nous prenons aujourd’hui en encourageant la gestion durable des forêts résisteront à l’épreuve du temps. Mais jusqu’ici, tout porte à croire que nous sommes du bon côté de l’histoire : notre certification s’appuie sur des contrôles exigeants menés localement, nous avons un système dans lequel les parties prenantes travaillent en toute confiance, et nous sommes en conformité avec les standards internationaux »  a déclaré William Street, Président de PEFC International lors de l’Assemblée Générale.

Panneaux_PEFC

Dans son discours de bienvenue à M. Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et des Forêts, M. Street est revenu sur les succès qui ont jalonné l’histoire de PEFC, fondé à Paris en 1999 par des petits propriétaires forestiers privés. Il a renouvelé l’engagement de PEFC de promouvoir une gestion durable des forêts afin d’apporter des solutions à des enjeux sociétaux tels que le réchauffement climatique.

La certification PEFC se développe sur tous les continents

« En moins de deux décennies, une durée finalement anecdotique à l’échelle de l’Histoire, PEFC est passé d’une organisation composée de 11 systèmes de certification nationaux à 38 pays membres et 22 organisations internationales devenues parties prenantes du dialogue » a souligné William Street. « Aujourd’hui, deux tiers des forêts certifiées dans le monde sont certifiées PEFC. Plus de la moitié des produits issus du bois certifié durable proviennent de forêts labellisées PEFC, ce qui fait de PEFC le système de certification leader et l’une des premières sources de produits éco-certifiés. »

Advertisement

Ces dernières années, PEFC a connu une croissance fulgurante, avec l’agrément des systèmes de certifications forestiers nationaux de la Chine, de l’Indonésie, et la reconduite de celui du Gabon. Avec l’adhésion du Japon, l’organisation a franchi une étape importante de son développement. A l’occasion de cette Assemblée générale, PEFC se félicite de l’intérêt du Ghana, de l’Inde, de la Macédoine, de la Nouvelle Zélande, du Pérou, du Surinam et du Vietnam, délégations présentes lors des travaux en qualité d’observateur. « En étendant la certification forestière aux pays en voie de développement, nous les aidons à venir à bout des barrières commerciales auxquels ils sont confrontés» a ajouté le Président William Street.

Impression

Une approche collaborative de la gestion durable des forêts

Le facteur clé de la réussite de PEFC est son approche ascendante, du niveau local vers le niveau global, ce qui permet à la certification PEFC de prendre en compte les spécificités locales des forêts. En effet, cette approche met l’accent sur le dialogue entre toutes les parties-prenantes de la forêt au niveau local qui partagent un objectif commun de promotion de la gestion durable des forêts, garantissant ainsi l’équilibre des dimensions environnementales, sociales et économiques de la forêt.

« Les pionniers de la certification PEFC étaient attachés à l’idée que la forêt devait remplir trois fonctions sans que l’une empiète sur l’autre, c’est-à-dire un rôle économique pour celui qui en a la propriété, un rôle sociétal pour la communauté et un rôle environnemental pour la société », a ajouté William Street.

Pour Marc-Antoine de Sèze, Président de PFC France, « si nous voulons que les forêts soient  gérées durablement, toutes les parties prenantes doivent travailler main dans la main. » En France à l’image du fonctionnement de PEFC dans les autres Etats membres, PEFC rassemble non seulement les producteurs mais aussi les usagers, avec des associations environnementales telles que France Nature Environnement (FNE).

Matériau bois_PEFC

PEFC engagé dans l’atténuation du changement climatique 

Le Ministre Stéphane Le Foll a rappelé l’importance du rôle de la forêt et a souligné que les changements d’affectation des surfaces, à l’extérieur du secteur forestier, ont un impact considérable sur l’état des forêts dans le monde ainsi que sur leur contribution dans l’atténuation du changement climatique.

Les forêts sont non seulement un élément crucial de la solution du problème climatique mais elles sont extrêmement bénéfiques pour tous les membres de la société, comme le souligne la Déclaration de New-York d’Octobre 2014. En effet, grâce à la photosynthèse, les forêts séquestrent chaque année environ 9.5 gigatonnes équivalent CO2 soit environ 30% des émissions de gaz à effet de serre mondiales.

Advertisement
Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer