Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Pôle Santé Haye du Puits

Bâtiment situé dans un environnement végétal et bocager très marqué, le bâtiment se fond dans le paysage.

architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-8architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-4

Le jury a souhaité récompenser ce projet qui fait la part belle au bois. Les murs intérieurs et extérieurs sont réalisés en ossature bois (sapin) et accueillent des panneaux souples de fibre de bois pour l’isolation. Le bardage extérieur en mélèze posé à claire-voie contribue à une intégration paysagère réussie dans l’environnement bocager. En association avec les brise-soleil, également en mélèze (naturellement résistant en milieu humide) et nécessaires à un bon fonctionnement bioclimatique, il imprime une ligne sobre à l’ensemble. À l’intérieur, les poteaux de structure sont en bois, de même que les portes (sapin et épicéa). Le chauffage de ce vaste équipement est obtenu par une chaudière à bois déchiqueté d’origine locale.

architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-2 architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-5

Ce projet intercommunal et à vocation médicale a fait l’objet d’une conception environnementale fondée sur l’utilisation de matériaux écologiques et sur la faible consommation énergétique. Juliette Vuillermoz, architecte, s’est attelée à la tâche de la maîtrise d’oeuvre et a imaginé une structure associant bois et béton. « Le béton banché comporte plusieurs avantages : il nous apporte de l’inertie, intéressante d’un point de vue bioclimatique, et nous a permis d’installer une structure porteuse en poteau-poutre, dont la souplesse d’aménagement et la faible empreinte au sol se révèle très utile dans un tel projet », nous explique l’architecte. L’enveloppe extérieure tout en bois (ossature et isolant) confère au bâtiment une capacité perspirante appréciable. « Et avec un tel manteau, isolé de façon continue, on évite les ponts thermiques », souligne Juliette Vuillermoz.

architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-7 architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-1

L’intérieur des parois extérieures reçoit 80 mm de fibre de bois en panneau rigide, 280 mm de laine de bois (souple) ont été également disposés entre les montants d’ossature et des panneaux de 60 mm d’épaisseur de liège qui achèvent l’isolation. Un tel souci d’une bonne perspirance des murs « reste rare alors que la migration de l’eau est un point important », remarque Daniel Lepetit, chef de l’entreprise de la Haye du Puits qui a réalisé la pose des murs.

architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-9 architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-6

La mise en oeuvre de matériaux sensibles à l’eau a nécessité la « construction de chapiteaux pour se protéger des intempéries », poursuit l’entrepreneur. Une collaboration avec le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin a facilité le choix d’un système de chauffage à base de bois déchiqueté local.

architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-10architecturebois-projet-darchi-pole-sante-Haye-du-Puits-3

Les conseils du PNR se sont également avérés précieux pour le choix et la disposition de murs en terre crue de pays, qui participent à l’inertie thermique et complètent judicieusement le bois sur ce point. Bois, lumière naturelle, confort thermique et valorisation de matériaux sains confèrent à ce bâtiment regroupant des professionnels de santé une qualité que les usagers apprécieront certainement.

Advertisement
Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer