Parole d’expert

Le bâtiment contribue pour 40% aux consommations d’énergie et pour 28% aux émissions de gaz à effet de serre à l’échelle Européenne. Il est donc un des domaines d’action prioritaires identifiés par la Loi pour la Transition Energétique et la Croissance Verte (LTECV), parue au JO le 18 Aout 2015. La France s’est en effet engagée à réduire de 80% ses émissions de CO2 d’ici à 2050.

Pour améliorer l’efficience énergétique et l’impact environnemental des bâtiments l’isolation joue un rôle primordial, et cela aussi bien en ce qui concerne les parois vitrées que les parois dites opaques (murs et toiture). ROCKWOOL, leader mondial dans la production d’isolants en laine de roche, groupe fondé au Danemark dans les années 1930 et emplanté en France depuis 1980, développe ses activités et ses marchés au cœur de ces enjeux climatiques locaux et internationaux.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-rockwool-3

Parmi les décrets d’application de la LTECV actuellement en cours de publication, celui du 30 Mai 2016 introduit l’obligation d’embarquer l’efficience énergétique dans les travaux d’entretien courant des bâtiments d’habitation à partir du 1er Janvier 2017. Concrètement, lorsque le moment sera venu de ravaler la façade d’un immeuble ou d’une maison individuelle ou d’en refaire la toiture, si cela est techniquement faisable on sera dans l’obligation de faire une isolation par l’extérieur ou d’insérer un isolant sous le revêtement d’étanchéité de toiture respectivement. De la même façon, en cas d’aménagement de combles, il y aura obligation de les isoler.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-rockwool-4

De toute évidence, on espère que ce décret redynamise le marché de la rénovation et de l’isolation en particulier. En effet, le taux annuel de rénovation de l’habitat existant en France reste trop faible, 1% dans les meilleures années, comparé à celui (3%) qui est jugé nécessaire pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de GES. C’est donc plutôt une bonne nouvelle, non seulement pour les fabricants d’isolants, mais aussi pour la politique énergétique et environnementale de la France.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-rockwool

Ils demeurent néanmoins des exceptions prévues à cette obligation d’isolation qui risquent de rendre ce décret bien moins efficace que ce que l’on pouvait espérer. En effet, lorsqu’un « homme de l’art » prouve qu’il y a une certaine valeur architecturale à protéger ou un risque de pathologies ou encore que le retour sur investissement des actions d’efficience énergétique se fera sur plus de dix ans, les travaux pourront ne pas avoir lieu.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-rockwool1

Or, au-delà des cas bien spécifiques sur lesquels tout le monde s’accorde à dire qu’il ne faut pas intervenir (haussmannien, colombages,…), c’est surtout la notion d’homme de l’art qui parait floue et qui pourrait porter à des abus, sans compter qu’il est en tout état de cause assez difficile de rester sous le seuil des dix ans de retour sur investissement pour des actions de type isolation thermique par l’extérieur, dont les couts sont quand même très élevés.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-rockwool-7

De plus, plusieurs experts du secteur s’accordaient à penser qu’il fallait un outil de pilotage ou plutôt de suivi des travaux engendrés par ce décret, afin de s’assurer qu’à horizon 2050 on ait la totalité du parc de logements français au moins au niveau B de l’étiquette énergie bien connue.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-rockwool-soufflé

Cet outil devrait prendre la forme d’un carnet d’entretien ou d’un passeport rénovation, où seraient planifiés tous les travaux à effectuer à la bonne échéance et dans le bon ordre, de façon transparente et partagée. Or les différentes expérimentations en cours sur le sujet sont loin d’un aboutissement, on verra les premiers résultats au mieux dans deux ans, il semblerait donc que ce décret va devoir vivre seul pendant un certain temps.

Advertisement

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-rockwool-6

Si on ajoute à cela l’incertitude sur le futur des aides financières (pourquoi maintenir des incitations pour quelque chose qui est désormais devenu obligatoire ?), on voit bien que finalement l’avenir pourrait être moins rose qu’espéré pour la rénovation de l’habitat.

Stefano Millefiorini Expert chez ROCKWOOL

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-rockwool-8

Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer