Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Isolation Thermique par l’extérieur. 3ème partie

ITE sur bâti neuf

La RT 2012 impose à la construction neuve une consommation d’énergie primaire inférieure à 50 kWh /m2/ an en moyenne. Cette exigence ne peut être atteinte que dans un bâtiment avec des indices d’isolation et d’étanchéité élevés et d’humidité bas. Sol, murs, charpente, tout doit être parfaitement isolé. Pour y parvenir, l’ITE, qui ne comprend que l’isolation des façades, est un élément essentiel de la construction. Bon à savoir : la toiture aussi peut être isolée par l’extérieur, c’est la technique du sarking.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-fenetre-rt2012-canada10

ITE et construction bois

Pour les murs périphériques des constructions à ossature bois, la protection contre les intempéries, constituée par la façade et par son pare-pluie sousjacent, a une importance considérable. La plupart des fabricants proposent des systèmes d’isolation répondant aux exigences spécifiques des constructions à ossature bois. Pour aller jusqu’au bout de la démarche écologique qui pousse à choisir de vivre dans une maison bois, la logique voudrait que l’ensemble des matériaux de construction soit bio-sourcés et à faible emprise environnementale. À ce titre, le trio ossature bois / fibre de bois / ouate de cellulose est l’un des plus courants, mais d’autres associations, avec de la laine minérale notamment, sont tout à fait possibles.

reportage-architecturebois-maison-dossier-kit-habitat-wood-house-bois-isolant-bois-fibre-laine-steico

La qualité des isolants

Dans le cas d’une ITE, les isolants semi-rigides ou rigides (laine de bois, laine minérale…), sont plus faciles à poser. Ils peuvent aussi se présenter sous forme de flocons (type ouate de cellulose) insufflés dans des caissons. Quel que soit le produit choisi, sa densité devra être supérieure à 40 kg / m3 afin d’éviter une dégradation des performances énergétiques du bâtiment dans le temps. Attention ! La caractéristique de performance de l’isolant (la résistance thermique R) et son aptitude à l’usage dans le bâtiment doivent être certifiés par l’ACERMI. Cette démarche de certification volontaire du fabricant vise à garantir autant les performances que les caractéristiques techniques du produit.

Texte – Mireille Mazurier – Serum Presse

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer