Suivez-nous !
 

Une extension en bord de plage dans les Landes

Nous sommes à Mimizan, dans les Landes. La maison a les pieds dans le sable et profite d’une situation exceptionnelle face à l’océan. L’architecture d’origine a été révisée avec un système en ossature bois en Pin des Landes. Cette nouveauté offre un étage et de nouvelles perspectives sur le paysage.

Une maison maçonnée de plain-pied se cache derrière cette nouvelle architecture des Landes. Le pavillon, qui possède une aile habitable en façade est, a été construit dans les années 60. Le terrain présente une exposition privilégiée sur les dunes et l’océan. L’architecture de la maison ne permet toutefois pas d’en profiter pleinement.

Ouvert sur une grande terrasse, le nouvel étage accueille aujourd’hui une grande pièce de vie avec cuisine, salle à manger et séjour. © G. Pallas Construction Bois

La vue est trop basse et les ouvertures sont mal dirigées. La maison manque de lumière et de charme pour la région. Les propriétaires sont à la recherche d’un confort supérieur. Ils ont également besoin d’agrandir la surface habitable. Ils décident de surélever le volume sur rue et profiter des travaux pour réaliser, sur l’existant, une Isolation Thermique par l’Extérieur. Le projet a été confié à Vincent et Julien Amade de l’entreprise de construction G. Pallas, spécialiste en maisons à ossature bois et surélévations depuis plusieurs générations. L’objectif était double : « Nous devions rénover la bâtisse d’origine et tirer profit de l’exposition exceptionnelle face à l’océan. Pour cela, une surélévation bois a été envisagée avec création d’une grande terrasse sur pilotis au niveau R+1. La terrasse est orientée Ouest et Nord-Ouest, sur l’océan », explique Julien Amade.

La surélévation avec sa terrasse sur pilotis permet désormais de profiter pleinement du paysage et de la lumière naturelle. © G. Pallas Construction Bois

Le choix du bois pour l’esthétisme

Les murs sont composés d’un habillage intérieur en peuplier de Dordogne, d’un contre-lattage bois de 45 mm avec une isolation en laine de verre, d’un contreventement en contreplaqué de pin (CTBX 9 mm), d’un frein-vapeur, d’une ossature en pin (120 mm) avec des panneaux de laine de verre, de panneaux bois de 22 mm et un bardage traité classe 3. « Le choix d’une structure à ossature bois a été envisagé pour ses qualités esthétiques et isolantes. Le bois étant, par ailleurs, un matériau durable à faible valeur énergétique ». L’ensemble de la structure et des habillages extérieurs est en pin maritime des Landes.

Le rez-de-chaussée a été réhabilité et une Isolation Thermique par l’Extérieur a été réalisée.
© G. Pallas Construction Bois

L’essence a été retenue pour ses propriétés avérées et parce que son usage participe à l’économie de la région. La charpente est traditionnelle avec un chevronnage en pin maritime. Elle reçoit une isolation en panneaux PSE graphité avec une sous face en épicéa. L’ITE a été réalisée avec la même finition de bardage. Elle a été mise en œuvre sur une ossature secondaire en pin avec une isolation en panneaux de laine de verre et un pare-pluie.

L’étage de la nouvelle maison est chauffé par un poêle à bois alors que le rez-de-chaussée est chauffé grâce à de nouveaux radiateurs. © G. Pallas Construction Bois

Un style local

Le style architectural a été dicté par la tradition landaise. « La nouvelle architecture reprend l’esprit des cabanes de résinier en pin des Landes avec bardage à couvre joint vertical, chevrons apparents et tuiles de Marseille », précise le constructeur. Vincent Amade complète : « Afin de s’accorder avantageusement avec le vieillissement naturel du bois, laissé naturel hors traitement autoclave, des menuiseries de couleur anthracite ont été choisies ». Dans une région où le bois est une ressource locale très employée en architecture, la maison a gagné en confort, en lumière et en style avec une prise de hauteur qui apporte l’espace et la vue. « Le 10 novembre dernier, nous avons remporté le 1er prix du concours régional Aquitaine de la construction bois dans la catégorie “ Extensions-Surélévations ”. Ce prix a été remis par le CODEFA sur le salon Vivons Bois de Bordeaux », se réjouissent pour conclure Vincent et Julien.

FICHE TECHNIQUE :

Constructeur : G. Pallas Construction Bois
Localisation : Landes (40)
Année de construction : 2013/2014
Surface habitable : RDC existant : 80 m² + surélévation 45 m²
Système constructif : Ossature bois en pin des Landes
Prix : 125 000 € dont 84 000€ pour le lot bois
Isolation (surélévation) : Murs : laine de verre (45 mm – lambda 37) dans le doublage intérieur + laine de verre (120 mm – lambda 32) entre les montants / panneaux de bois dense 22 mm en extérieur // Toit : panneaux en PSE graphité (R = 6,75) / sous-face bois en épicéa (Quickciel de chez Knauff)
Isolation (rénovation ITE du RDC) : laine de verre (120 mm – lambda 32) entre les montants de la structure ITE rapportée
Revêtement : Bardage traditionnel couvre joint vertical en pin traité classe 3
Chauffage / ENR : Poêle à bois à l’étage + nouveaux radiateurs au RDC 

Texte : Laurène Delion
Photo de une : G. Pallas Construction Bois
Source : Architecture Bois n°78

Le rez-de-chaussée a entièrement été réaménagé pour installer les chambres et les salles de bains. © G. Pallas Construction Bois
L’ancienne maison maçonnée ne tirait pas avantage de son terrain, les habitants ne pouvaient pas profiter de la vue. © G. Pallas Construction Bois
La maison reçoit un bardage traditionnel en pin. © G. Pallas Construction Bois
La charpente traditionnelle avec son chevronnage en pin maritime apporte son charme à la maison. © G. Pallas Construction Bois
Les matériaux utilisé pour la construction sont des pins des Landes, le constructeur a tenu à favoriser les ressources locales. © G. Pallas Construction Bois
Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.