Touche de miel

Afin de disposer d’une chambre au rez-de-chaussée et d’agrandir la partie cuisine de leur habitat, les propriétaires de cette maison ont opté pour une extension. Pleinement assumé, le bois offre un regain de modernité à cette maison classique.


Imaginer son habitat sous un nouvel angle n’est pas toujours évident. Mais lorsqu’il est nécessaire d’adapter l’usage des pièces à un nouveau mode de vie, le choix d’une extension permet de répondre le plus simplement possible, sans travaux lourds, aux besoins des habitants. C’est l’objectif de cette réalisation signée du constructeur Le Drein Courgeon, à Saint-Forget, dans les Yvelines. « Notre maison a été construite avec un étage, qui ne correspondait plus à nos besoins. Nous avions envie d’une chambre plus confortable, en rez-de-chaussée, et d’une cuisine plus grande », explique la propriétaire.

En raison d’un terrain instable, le bois est préféré à un autre mode constructif pour sa légèreté mais aussi sa mise en oeuvre rapide. Le constructeur décide d’utiliser un système de pieux pour construction sur vide sanitaire. L’ossature bois de l’extension est réalisée avec des montants de 45 X 145 mm en Épicéa, qui reçoivent une isolation en laine de verre de 145 mm et en fibre de bois de 60 mm. Le bardage a ensuite été réalisé à partir de lames de Douglas, posées à l’horizontale, avec un clouage visible. Pour une touche moderne, l’extension dispose d’un toit plat qui offre une nouvelle géométrie à l’ensemble. L’étanchéité du toit plat a été réalisée avec un revêtement bitumeux, soudé à chaud, en plusieurs couches.

En plus de la nouvelle véranda, l’extension apporte des mètres carrés supplémentaires et de plain-pied, davantage en adéquation avec les besoins des propriétaires.

La finition, avec un saturateur couleur ocre / miel, donne toute sa dimension esthétique au bois. « Faire le choix du bois est avant tout une question de goût personnel. Nous voulions quelque chose qui change du béton de notre maison. Mais c’est aussi une raison structurelle : le bois s’est imposé pour sa légèreté, un bon point sur un terrain difficile comme le nôtre », souligne la propriétaire. Les finitions font aussi beaucoup dans l’intégration du projet dans son environnement initial. Les menuiseries mixtes aluminium ( extérieur ) / bois ( intérieur ) entrent en dialogue avec le crépi gris de la maison initiale et sa verrière de 10 m² en aluminium, posée également par l’entreprise Le Drein Courgeon.

En quatre mois seulement, l’extension est hors d’eau / hors d’air. Si de l’extérieur, on n’en devine rien, de l’intérieur, le projet se divise en deux zones distinctes. La cuisine a ainsi gagné une quinzaine de mètres carrés supplémentaires, et les propriétaires disposent désormais d’une belle chambre parentale de plain-pied, avec salle de bains, dressing… et surtout vue sur la piscine. L’ouverture sur cet espace de loisirs avec terrasse en Pin, classe 4, donne ainsi une dimension chic et qualitative à ce projet de vie.



FICHE TECHNIQUE :

Constructeur* : Le Drein Courgeon
Localisation : Saint-Forget ( 78)
Année de construction : 2017
Surface habitable : 55 m²
Prix : env. 120 000 €
Système constructif : Panneaux ossature bois Épicéa
Revêtement : Bardage Orlo en Douglas, profil Aero
( faux claire-voie ), pose horizontale, clouage visible, finition saturateur couleur ocre / miel
Isolation : Dalle : Vide sanitaire hourdis béton et TMS 60 mm
Murs : Laine de verre 145 mm + fibre de bois 60 mm
Toit : Laine de verre 300 mm
Cloisons : Laine de verre 73 mm
Menuiseries : Mixtes aluminium/bois
+ verrière VSM de la marque MC France
Terrasse : Pin, autoclave classe 4


Texte : Claire Thibault – Photos : Arnaud Hébert

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.