Suivez-nous !
 

4 maisons sur le toit

Vincent Eschalier, l’architecte adepte de la surélévation et du gain d’espace en ville, a encore frappé ! En juillet dernier, il a livré 4 maisons en CLT sur le toit d’un immeuble de bureaux à Boulogne-Billancourt. Visite guidée et retour sur le projet.

L’architecte Vincent Eschalier poursuit sa volonté d’envisager autrement l’occupation de l’espace urbain dans les villes saturées. Nous sommes à Boulogne-Billancourt, au 64 avenue Pierre Grenier. Il faut regarder tout en haut ! Sur le toit de cet immeuble de bureaux, l’architecte a imaginé 4 maisons individuelles en surélévation. Mais également la réhabilitation des façades, l’aménagement du hall au rez-de-chaussée et la rénovation de tous les plateaux de bureaux.

« L’idée était de proposer ce projet de surélévation comme projet d’ensemble, d’intégration et d’amélioration du bâtiment existant afin de le mettre davantage en valeur dans l’espace urbain. Notre volonté était de construire et aménager un toit-terrasse pour étirer les proportions du bâtiment », explique l’architecte.« Nous avons créé 4 maisons individuelles de 80 m² à 100 m² avec trois chambres. Chaque habitation se compose de deux étages et accompagnée d’une terrasse accessible sur la toiture de l’immeuble, comme une véritable bouffée d’air en cœur de ville. Ville que l’on contemple d’ailleurs à 360 degrés ».

La construction des 4 maisons s’est achevée mi-juillet 2016. Vincent Eschalier a choisi de les construire en bois (panneaux KLH) sur une structure métallique de transfert. Une chaudière gaz à condensation à haut rendement redistribue une puissance unitaire de 23 kw. Chaque maison est équipée avec un ballon pour la production d’eau chaude, de radiateurs ainsi qu’un poêle à bois et un plancher chauffant au niveau des séjours. « Le 1er étage est entièrement dédié à cette vaste pièce de vie et sa cuisine ouverte équipée. Les trois chambres se situent en rez-de-chaussée, comme la salle de bains familiale. La suite parentale comporte également une salle de douche indépendante.

Une vue panoramique

Les habitants accèdent aux logements depuis l’extérieur, par une coursive desservant leur jardin privatif végétalisé ». Du 6ème au 8ème étage, la vue est dégagée sur tout l’ouest parisien. Chaque pièce est ainsi très lumineuse avec de grandes fenêtres en baie. Des terrasses bois ont également été créées au niveau des chambres pour trois des quatre maisons. Lorsque Vincent Eschalier et son équipe projettent d’investir le toit d’un bâtiment, dans un environnement existant, la mission première est de s’adapter aux contraintes et problématiques imposées par les lieux. « La signature Vincent Eschalier s’inscrit dans cette capacité à projeter un regard très contemporain mais néanmoins fonctionnel et chaleureux dans les espaces qu’il définit.

L’objectif est d’aboutir à un résultat intégré, spacieux, lumineux, évident », explique-t-on à l’agence. C’est pourquoi les quatre maisons présentent des aménagements différents, optimisés à la configuration de chaque plan de niveau. Mais à chaque fois, la même sobriété volontaire : technologies aveugles, baies vitrées aux proportions monumentales, rangements intégrés, etc. La structure bois est dissimulée, pour les murs, derrière un doublage isolant sur rails, et par la pose d’un faux-plafond BA13 sur ossature métallique. Un isolant en laine de verre revêtu d’un pare-vapeur aluminium a été mis en œuvre dans le plénum des plafonds (espace entre la structure et le faux-plafond). Tout le confort moderne et la sobriété ont été mis au profit de cet ambitieux projet qui dompte et complète le paysage urbain. Mission accomplie !

FICHE TECHNIQUE :

Architecte* : Studio Vincent Eschalier
Ossature KLH & Couverture : Parisis Rénovation
Localisation : Boulogne-Billancourt,
Hauts-de-Seine (92)

Année de construction : juillet 2016
Surface habitable : 410 m²
Système constructif : Panneaux KLH
Prix : 2,1 millions d’€ HT
Isolation : Plancher KLH : faux-plafond isolant de type PLACOTHERM10®+100 // Murs KLH : Efigreen® ITE 120 mm (panneaux de mousse polyuréthane)+ doublage intérieur isolant de type PLACOTHERM® 10+100 // Cloisons : isolant sur rails de type PREGYMETAL® 100 mm// Faux-plafond : laine de verre + pare-vapeur aluminium
Revêtement : Revêtement métallique PRELAQ PLX- Système de couverture froide plane ou cintrée, issue de longues feuilles d’acier galvanisé pré-laqué, totalement supportées, posées à joints debout
Chauffage / ENR : Chaudière gaz à condensation à haut rendement (puissance unitaire 23 kW) + radiateurs + plancher chauffant (pièce de vie) + poêle à bois


Texte : Laurène Delion – Photo de une : Joan Bracco et Nicolas Mathéus

Source : Architecture bois n°79

Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
Son revêtement métallique donne à la maison son aspect moderne. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
Vincent Eschalier a implanté 4 véritables maisons sur le toit d’un immeuble. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
Chacune des habitations possède un espace extérieur et une entrée privative. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
Trois des quatre maisons possèdent leur terrasse. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
Grâce aux plantes présentes sur le toit la ville reçoit une bouffée d’air frais. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
Les maisons disposent de nombreux moyens pour se chauffer un poêle à bois, un plancher chauffant ainsi que des radiateurs. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
Toute les pièces sont très lumineuse et permettent ainsi de profiter un maximum de la vue. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
L’architecte a conçu le projet en duplex inversé. La pièce de vie se trouve au niveau inférieur. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
Les quatre habitations bénéficient de beaux volumes. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Les maisons imaginées par Vincent Eschalier se situent sur le toit d'un immeuble.
Les maisons sont divisés en trois parties. La dernière permet aux habitants de se balader sur le toit pour profiter le plus possible de la vue. © Joan Bracco et Nicolas Mathéus
Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.