Suivez-nous !
 

Salon SIMI : un accord de R&D signé en faveur de la filière bois

À l’occasion du Salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI) à Paris, les directeurs de l’Institut technologique FCBA et de l’EpaMarne/EpaFrance ont signé un accord. Celui-ci porte sur un partenariat en recherches et développement, d’une durée de 4 ans.

Georges-Henri Florentin, directeur général de FCBA et Laurent Girometti, directeur général EpaMarne/EpaFrance viennent de signer une convention de partenariat. L’accord, noué officiellement ce jeudi, sur le salon SIMI, prévoit une coopération entre les deux organismes, sur 4 ans pour « mettre en œuvre de nouvelles solutions technologiques au service du développement durable et renforcer le développement de la filière bois et des matériaux biosourcés », précise le communiqué.

Ce programme commun de recherche et développement vise trois ambitions. La première est de trouver les solutions technologiques pour concevoir des ouvrages, en pensant en amont à leur déconstruction. L’idée est de valoriser au mieux les matériaux d’un bâtiment, devenu obsolète par exemple, afin de limiter les déchets non recyclables sur chantier.

« Les résultats issus de recherches préalables permettront de lancer la réalisation de 2 bâtiments démonstrateurs destinés pour l’un au logement et pour l’autre à un parking silo en bois », annoncent les deux partenaires.

Georges-Henri Florentin, directeur général de FCBA et Laurent Girometti, directeur général EpaMarne/EpaFrance lors de la signature de la convention de partenariat au SIMI

Georges-Henri Florentin, directeur général de FCBA et Laurent Girometti, directeur général EpaMarne/EpaFrance lors de la signature de la convention de partenariat au SIMI

Le programme a aussi pour objectif de réaliser un référentiel “bien-être ameublement/construction bois”, d’élaborer des protocoles et méthodologies d’évaluations, qui seront appliqués sur des opérations de référence pilotes par la suite.

Des experts seront mandatés pour qualifier le bien-être et le confort intérieur des constructions bois. Ces résultats feront l’objet d’un transfert de savoir et d’expérience avec la création d’un Living Lab sur le territoire de EpaMarne, permettant la réalisation de tests d’usage à grande échelle.

Enfin, les deux partenaires souhaitent s’engager « à mettre en œuvre des actions dans les domaines de la R&D, de l’innovation, de la démonstration et du retour d’expérience, du développement économique et du transfert des politiques publiques à l’échelle du territoire ».

Dans leur viseur, l’émergence d’un cluster bois-biosourcés en Île-de-France, déjà annoncée le 23 novembre 2017, par le Conseil Régional, comme l’une des mesures phares de sa Stratégie pour la Forêt et le Bois.

Partager sur
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.