Suivez-nous !
 

Sobriété rustique et audace contemporaine

Dans un quartier rural dénué de qualités esthétiques, l’architecte Maurice Martel a souhaité insuffler de la beauté à travers le nouveau bureau du siège social des courtiers d’assurances Lareau. Un mix de sobriété rustique et d’audace contemporaine, qui donne toute sa force au projet.

Accueillir des projets plus sensibles au design dans une zone industrielle, fait partie des ambitions de l’architecte Maurice Martel, pour la construction de cet ensemble tertiaire, à Napierville, au Canada.

Afin de ne pas dénaturer le paysage rural par un bâtiment tertiaire trop urbain, les codes esthétiques de la grange de ferme ont été privilégiés. L’édifice, qui se dresse au milieu des champs, est composé d’une structure en acier, avec une enveloppe extérieure en Épinette teintée.

L’entrée en façade se veut accueillante, sans volonté d’impressionner. Tout l’extérieur du bâtiment se veut d’ailleurs volontairement sobre, avec des ouvertures alignées selon un rythme vertical, qui donne de la hauteur à ce bâtiment conçu tout en longueur.

Dans le détail, deux volumes distincts composent le bâtiment de bureaux. Le premier, avec son toit à deux pans, accueille deux étages de 50 bureaux. L’autre partie, plus basse, sur un plan rectiligne, cache les espaces communs.

On quitte les espaces de bureau pour entrer dans les espaces de vie commune par une petite passerelle dont le côté vitré donne à voir un jeune arbre qui pousse sous nos yeux. Cette place de la nature ainsi que la plantation de fougères en intérieur à même le sol agit comme un  sas de décompression entre les deux espaces distincts.

À l’intérieur, un soin particulier a été apporté à l’aménagement, l’isolation, l’irrigation et les ouvertures. Le plafond cathédrale a été laissé apparent, grâce à une isolation extérieure de la toiture. Cette “respiration” dans l’espace, permet de donner une impression de légèreté et d’apesanteur, accentuée par un design intérieur naturel et épuré : murs blancs, sol gris en béton,  cadres en bois naturel, fenestration abondante et puits de lumière.

On retrouve ce même design dans les espaces communs, avec un carrelage blanc et un mobilier en bois pâle dans la cafétéria, un sol gris en béton et des plafonds blancs apparents. La toiture plate de ce deuxième volume laisse la liberté d’un agrandissement futur au besoin.

Orienté côté sud le bâtiment accueille le soleil grâce à quelques ouvertures vitrées et des murs-rideaux. Elles offrent ainsi une réalisation élégante qui trouve son équilibre entre la sobriété rustique et l’audace contemporaine.

Photos : © Adrien Williams

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.