Un nouveau traitement du bois contre les insectes

L’Institut technologique FCBA, a développé un nouveau traitement préventif et curatif des bois contre les insectes à larves xylophages. Il est le fruit d’une collaboration avec les professionnels certifiés CTB A+ et des laboratoires de recherche en biologie,

Capricornes, hespérophanes, lyctus, petites et grosses vrillettes… Les insectes xylophages sont nombreux et peuvent générer des dégâts considérables dans les constructions bois, les charpentes, les menuiseries…

Un traitement du bois sans produits chimiques

Afin de limiter le recours aux produits biocides, l’Institut technologique FCBA vient de développer une nouvelle méthodologie de traitement du bois.

« Tout l’enjeu des travaux de Recherche & Développement réalisés par FCBA et les entreprises CTB A+ a été de qualifier une technique innovante, utilisée dans les pays d’Europe du Nord et décrite dans la norme allemande DIN 68800, puis de formaliser une méthodologie dédiée et encadrée, déployable sur le marché français », a expliqué l’Institut technologique, par voie de communiqué.

Les pièces de bois sont soumises à une température de 55°C  © FCBA
Les pièces de bois sont soumises à une température de 55°C © FCBA

Le diagnostic préalable du bois prévoit l’installation de sondes de température dans les pièces de bois où il y a activité et dans les zones les plus défavorables au niveau thermique. Les pièces de bois infestées sont soumises à une température de 55°C, pendant au moins 1H, le « niveau létal pour les insectes xylophages ». Un système de monitoring assure un suivi et un pilotage optimal de ce traitement par la chaleur.

Un traitement efficace pour les bois peints ou vernis

« Alternative pertinente aux produits biocides pour certaines typologies de chantiers, cette technique est par exemple particulièrement efficace sur des bois peints ou vernis que le propriétaire ne souhaite pas décaper », précise FCBA.

Différents essais, en laboratoires ou sur des chantiers expérimentaux, ont été nécessaires pour déterminer cette méthodologie. Elle fait désormais partie du nouveau référentiel de prescriptions techniques CTB A +, applicable depuis mars.

La prochaine étape sera de vérifier l’efficacité techniques et la viabilité économique de cette méthodologie sur la mérule. Une première campagne d’essais, menée dans ce contexte, menée en laboratoire, confirme les données de la norme allemande DIN 68800.

D’autres essais sont lancés en laboratoire et semi-terrain, pour des résultats attendus fin 2020. Ils serviront entre autres à approfondir une autre technique alternative : le traitement des bois infestés via micro-ondes.

Advertisement

Photo de Une : © FCBA

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer