Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Une maison bois cubique et atypique en Seine-et-Marne

Les lignes sont franches et décidément atypiques. Ovni cubique de chanvre et de paille tout droit sorti d’un jeu vidéo, l’allure est revancharde et osée. Mais cette maison bois cubique et atypique de 280 m² est avant tout fonctionnelle et respectueuse de son environnement.

Une maison bois cubique et atypique dissimulée du vis-à-vis

Maison bois cubique et atypique - Zepto

Si ses petites fenêtres et ses briques de verre semblent pixels, elles traduisent en réalité un souci latent de luminosité et de vis-à-vis. Entourée, comme le sont les habitations des lotissements franciliens, cette maison bois cubique et atypique de Seine-et-Marne, composée de trois chambres, tente de se dissimuler.

Pour pallier à cet inconvénient, l’architecte Philippe Lamarque du cabinet Zepto a immédiatement pensé à cet assemblage de formes et de matériaux. « Ces petites ouvertures découlent d’une problématique de cadrage et de voisinage, précise-t-il. On a alors réfléchi à ce vis-à-vis sans perdre pour autant de la luminosité. On a donc opté pour ce système de petites ouvertures, afin de conserver un maximum de lumière tout en étant préservés des regards indiscrets ».


Une architecture originale et réfléchie

Les briques de verre laissent par transparence apparaître le reflet de l’eau à l’intérieur du salon, transversalité oblige. Et pour cause, continûment à la piscine, devant le bassin intérieur et celui en façade, la bâtisse semble dévoiler un trait d’originalité notable, découlant d’un choix architectural réfléchi.

Maison bois cubique et atypique - Zepto

« La continuité des trois bassins est le concept principal de la maison, ajoute Philippe Lamarque. Construite sur la dernière passerelle de terrain du lotissement, il fallait se démarquer. Les autres maisons autour sont au centre du terrain, laissant un pignon aveugle sur une zone perdue de 3 mètres de large environ. C’est une aberration totale ! On a donc voulu éviter cela en reliant l’arrière au devant de la maison par un bassin transversal. On a ainsi coupé la structure en deux, tout en évitant le pignon aveugle et la perte d’espace. La circulation s’exécute de fait autour de ce plan central ».

Clin d’œil discret aux geeks surdoués à la sensibilité écolo, cette création renferme dans son isolation son principal secret.


Une maison écologique et économique

Le toit est isolé avec du chanvre (200 mm d’épaisseur environ) et de la laine de roche ainsi que les murs constitués en poteaux-poutre et en ossature bois permettant une isolation par la paille d’environ 450 m, préfigurent d’un réel désir d’éco-citoyen liant écologie et économie. En effet, figurez-vous que la consommation énergétique de cette imposante maison bois cubique et atypique est à peine de 400 euros pour une année entière de chauffage, une facture digne d’un micro-studio parisien. Cette prouesse technique, Marc et Christine, les deux propriétaires, la doivent essentiellement à l’utilisation du chanvre comme isolant mais aussi à leur constructeur, Denibat.


Pour Zepto Architecture cette expérience éco-architecturale a permis une spécialisation en construction durable, Philippe Lamarque, principal intéressé revient sur ces valeurs qu’il défend corps et âmes.

« Denibat est évidemment à recommander. Cette entreprise locale est spécialisée dans la construction bois et l’utilisation d’agro-matériaux. Le chanvre, plus que la paille, est un matériau de très bonne qualité. Il y a une dizaine d’années par l’intermède de “Planète Chanvre”, collectif de constructeurs et d’agriculteurs prônant l’utilisation du chanvre comme principal matériau d’isolation, ils ont été les premiers à se mobiliser. Ils ont appris sur le tas et accumulé des connaissances plus pratico-pratiques que théoriques. Mais après une trentaine de constructions de ce type, le regard est différent », conclut-il.


C’est alors, contrairement à ces jeux agressifs, que l’on ne se lasse pas de regarder et de contempler cette maison bois cubique et atypique aux espaces vastes. La lumière s’impose quand le regard est détourné par le jeu compulsif d’un architecte émérite. La continuité des trois bassins est le concept principal de la maison.

Texte : Rédaction Architecture Bois – Photos : © Zepto Architecture

Les derniers articles par Rédaction Architecture Bois Magazine (tout voir)
Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer