Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Piscine bois : quand bois et eau font bon ménage !

piscine-bois-jardin

Une piscine en bois pour son jardin?

Les Français adorent se baigner, au bord de la mer, dans un lac, une rivière, …

Lire la suite →
piscine-bois

Quels sont les atouts de la piscine en bois ?

La piscine en bois s’adapte à la campagne comme à la ville. Facile à poser, …

Lire la suite →

Quelles piscines pour cet été?

Il se construit, en moyenne 200 piscines par jour en France. Avec 1,65 million de …

Lire la suite →
piscinelle piscine bois

Piscine bois, la tendance du moment

Saviez-vous que la qualité des piscines issue d’un savoir-faire 100% hexagonal, franchit, chaque année un …

Lire la suite →

Piscines : la France compte toujours plus de bassins privés

En 2016, 83 000 nouvelles piscines ont été installées en France. Le territoire compte désormais plus …

Lire la suite →

Biologique, ma piscine !

L’idée ? Transformer une piscine traditionnelle en piscine biologique, sans chlore ni produits chimiques. Et …

Lire la suite →
piscine bio

Des piscines écologiques

Le Filtre biologique compact de BIOTOP permet de transformer les piscines traditionnelles en piscines écologiques pour …

Lire la suite →

Hors-série 27 en kiosque !

Nouvelle formule ! 5,90 € seulement au lieu de 7,50€ ! Architecture Bois entre dans …

Lire la suite →

Les Piscines naturelles

Mais celui que l’on regarde avec envie sans encore trop oser s’en approcher, c’est bien …

Lire la suite →

Dossier Piscine : Sécurité, Formalités, Garanties

«  Le côté matériau naturel, c’est important. A cela, il faut rajouter l’équipement proposé avec …

Lire la suite →

La Piscine, un produit 100 % français

Contenu révisé le 23 mai 2020 Ni la météo mitigée de l’été dernier, ni le …

Lire la suite →
Piscine bois, béton, coque en polyester… Il existe plusieurs matériaux pour construire son bassin privatif. Alors quels sont les atouts du bois par rapport aux autres produits ? Réponse dans notre dossier.

Deux millions de piscines privées en France


Profiter de l’été sous un angle nouveau et pouvoir choisir l’heure de sa baignade, telle est la promesse des piscines qui font rêver un Français sur quatre, en moyenne.
En France, il existe plus de deux millions de piscines privées dont une majorité de bassins enterrés, qui se partagent le marché avec les piscines semi-enterrées et hors-sol.
Dans le détail, les constructions enterrées (1 187 681 unités) sont davantage plébiscitées que les constructions hors-sol (832 950 unités), bien qu’elles soient plus longues à installer en raison des travaux de terrassement à prévoir.

Quelle réglementation pour une piscine bois ?


Le critère de la taille de la piscine


Avant de construire une piscine bois dans son jardin, il faut respecter quelques critères :
* Pour les bassins enterrés n’excédant pas 10m² : il n’est pas nécessaire de demander une autorisation de construction, sauf si la piscine est située dans un secteur sauvegardé, un site classé (ou en instance de classement), une réserve ou un parc naturel.
* Au-delà de 10m², et si le projet de bassin n’excède pas les 100 m² : une déclaration préalable est obligatoire. La piscine est alors considérée comme une « annexe » de la maison principale. La mairie peut ainsi vérifier la conformité des travaux avec les règles d’urbanisme en vigueur.
* Au-delà de 100 m² : le projet doit faire l’objet d’un permis de construire.
Dans tous les cas, afin d’éviter toute déconvenue, il est recommandé de consulter le plan local d’urbanisme de la mairie. En effet, la mairie est en droit de demander la démolition d’un projet qui ne serait pas conforme.
Lire la suite…

Piscine avec abri : la réglementation change


De plus, si le projet comporte la création d’un abri, la réglementation n’est plus tout à fait la même :
* Pour un projet compris entre 10 et 100 m², avec un abri inférieur à 1,80 m de hauteur : seule une déclaration préalable et nécessaire.
* Au-delà de 1,80 m de hauteur : les propriétaires devront demander un permis de construire.
De même, les piscines hors-sol installées plus de trois mois dans l’année (plus de 15 jours, en secteur protégé) doivent faire l’objet d’une autorisation. Comme pour la piscine enterrée, il s’agit soit d’une déclaration préalable, soit d’un permis de construire en fonction de la taille du bassin.

Le bois, un décor chaleureux


La piscine bois fait partie des types de piscines les plus demandées pour leur esthétisme. Le matériau conquiert les jardins par son naturel et sa facilité d’intégration à un projet paysager.
En hors-sol, semi-enterrées ou enterrées, les piscines en bois s’adaptent à toutes les configurations et les contraintes.

Les piscines bois en kit


Toutefois, la pression exercée par l’eau sur la structure en bois, bien qu’autoportante, est mieux gérée si le bassin est un peu enterré. Les différentes formes et tailles proposées en magasins conviennent ensuite à tous les budgets. Les plus grandes piscines peuvent attendre plus de 10 mètres de longueur !

Installation d’une piscine bois


Souvent vendues sous forme de kits, prêts à installer et facilement transportables, elles affichent un temps de pose limitée notamment pour une construction hors-sol.
La préparation du terrain se limite alors au nivellement du sol et à la pose d’un géotextile, contre un terrassement plus ou moins lourd selon si le projet est enterré ou semi-enterré. Ce qui revient aussi moins cher !

Quel type de bois pour une piscine ?


Pour la structure du bassin, les professionnels utilisent un bois classé IV (résistant à l’humidité sur une longue période) – souvent du Pin du nord, traité autoclave – ou un bois classe V (supportant le contact avec l’eau) comme les bois exotiques, réputés imputrescibles.

Les finitions de la piscine bois


La structure est ensuite recouverte d’un liner (plusieurs coloris possibles), qui assure l’étanchéité du bassin et évite à l’eau d’entrer en contact avec le bois. Les margelles sont généralement fabriquées en bois exotique, plus durable.
Cette qualité est nécessaire car ces éléments travaillent horizontalement, sont exposés aux UV et à la pluie. L’emploi d’un bois extrêmement dense est donc indispensable pour éviter les fissures et/ou les gondolements.
Dans tous les cas, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour éviter d’éventuels désordres, lors de la construction et à l’usage. En termes de budget, les premiers prix démarrent à 1500 € (en kit) et peuvent aller jusqu’à 10 000 € selon la taille, la forme et les finitions choisies.

Fiscalité d’une piscine bois


La construction d’une piscine extérieure, supérieure à 10m², est soumise à une taxe d’aménagement. Elle n’est perçue qu’une seule fois lors de la délivrance de la déclaration préalable ou du permis de construire, et varie selon les régions.
De plus, l’ajout d’une piscine entraîne une augmentation de la valeur locative de votre habitat. L’administration se base sur cette dernière pour calculer les taxes foncières et d’habitation.

La piscine : un plus pour la revente


Toutefois, sous certaines conditions, un projet peut bénéficier d’une exonération de deux ans de la taxe foncière. Il est nécessaire de se renseigner auprès du bureau du cadastre du service des impôts.
Dans tous les cas, proposer un bien avec piscine est un vrai atout lors de sa revente ! Les professionnels estiment qu’un bassin apporte à la maison une plus-value comprise entre 5 et 20 %, selon les régions.

Piscine bois : quand bois et eau font bon ménage !​

Piscine bois, béton, coque en polyester… Il existe plusieurs matériaux pour construire son bassin privatif. Alors quels sont les atouts du bois par rapport aux autres produits ? Réponse dans notre dossier.

Deux millions de piscines privées en France


Profiter de l’été sous un angle nouveau et pouvoir choisir l’heure de sa baignade, telle est la promesse des piscines qui font rêver un Français sur quatre, en moyenne.
En France, il existe plus de deux millions de piscines privées dont une majorité de bassins enterrés, qui se partagent le marché avec les piscines semi-enterrées et hors-sol.
Dans le détail, les constructions enterrées (1 187 681 unités) sont davantage plébiscitées que les constructions hors-sol (832 950 unités), bien qu’elles soient plus longues à installer en raison des travaux de terrassement à prévoir.

Quelle réglementation pour une piscine bois ?


Lire la suite…

Le critère de la taille de la piscine


Avant de construire une piscine bois dans son jardin, il faut respecter quelques critères :
* Pour les bassins enterrés n’excédant pas 10m² : il n’est pas nécessaire de demander une autorisation de construction, sauf si la piscine est située dans un secteur sauvegardé, un site classé (ou en instance de classement), une réserve ou un parc naturel.
* Au-delà de 10m², et si le projet de bassin n’excède pas les 100 m² : une déclaration préalable est obligatoire. La piscine est alors considérée comme une « annexe » de la maison principale. La mairie peut ainsi vérifier la conformité des travaux avec les règles d’urbanisme en vigueur.
* Au-delà de 100 m² : le projet doit faire l’objet d’un permis de construire.
Dans tous les cas, afin d’éviter toute déconvenue, il est recommandé de consulter le plan local d’urbanisme de la mairie. En effet, la mairie est en droit de demander la démolition d’un projet qui ne serait pas conforme.

Piscine avec abri : la réglementation change


De plus, si le projet comporte la création d’un abri, la réglementation n’est plus tout à fait la même :
* Pour un projet compris entre 10 et 100 m², avec un abri inférieur à 1,80 m de hauteur : seule une déclaration préalable et nécessaire.
* Au-delà de 1,80 m de hauteur : les propriétaires devront demander un permis de construire.
De même, les piscines hors-sol installées plus de trois mois dans l’année (plus de 15 jours, en secteur protégé) doivent faire l’objet d’une autorisation. Comme pour la piscine enterrée, il s’agit soit d’une déclaration préalable, soit d’un permis de construire en fonction de la taille du bassin.

Le bois, un décor chaleureux


La piscine bois fait partie des types de piscines les plus demandées pour leur esthétisme. Le matériau conquiert les jardins par son naturel et sa facilité d’intégration à un projet paysager.
En hors-sol, semi-enterrées ou enterrées, les piscines en bois s’adaptent à toutes les configurations et les contraintes.

Les piscines bois en kit


Toutefois, la pression exercée par l’eau sur la structure en bois, bien qu’autoportante, est mieux gérée si le bassin est un peu enterré. Les différentes formes et tailles proposées en magasins conviennent ensuite à tous les budgets. Les plus grandes piscines peuvent attendre plus de 10 mètres de longueur !

Installation d’une piscine bois


Souvent vendues sous forme de kits, prêts à installer et facilement transportables, elles affichent un temps de pose limitée notamment pour une construction hors-sol.
La préparation du terrain se limite alors au nivellement du sol et à la pose d’un géotextile, contre un terrassement plus ou moins lourd selon si le projet est enterré ou semi-enterré. Ce qui revient aussi moins cher !

Quel type de bois pour une piscine ?


Pour la structure du bassin, les professionnels utilisent un bois classé IV (résistant à l’humidité sur une longue période) – souvent du Pin du nord, traité autoclave – ou un bois classe V (supportant le contact avec l’eau) comme les bois exotiques, réputés imputrescibles.

Les finitions de la piscine bois


La structure est ensuite recouverte d’un liner (plusieurs coloris possibles), qui assure l’étanchéité du bassin et évite à l’eau d’entrer en contact avec le bois. Les margelles sont généralement fabriquées en bois exotique, plus durable.
Cette qualité est nécessaire car ces éléments travaillent horizontalement, sont exposés aux UV et à la pluie. L’emploi d’un bois extrêmement dense est donc indispensable pour éviter les fissures et/ou les gondolements.
Dans tous les cas, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour éviter d’éventuels désordres, lors de la construction et à l’usage. En termes de budget, les premiers prix démarrent à 1500 € (en kit) et peuvent aller jusqu’à 10 000 € selon la taille, la forme et les finitions choisies.

Fiscalité d’une piscine bois


La construction d’une piscine extérieure, supérieure à 10m², est soumise à une taxe d’aménagement. Elle n’est perçue qu’une seule fois lors de la délivrance de la déclaration préalable ou du permis de construire, et varie selon les régions.
De plus, l’ajout d’une piscine entraîne une augmentation de la valeur locative de votre habitat. L’administration se base sur cette dernière pour calculer les taxes foncières et d’habitation.

La piscine : un plus pour la revente


Toutefois, sous certaines conditions, un projet peut bénéficier d’une exonération de deux ans de la taxe foncière. Il est nécessaire de se renseigner auprès du bureau du cadastre du service des impôts.
Dans tous les cas, proposer un bien avec piscine est un vrai atout lors de sa revente ! Les professionnels estiment qu’un bassin apporte à la maison une plus-value comprise entre 5 et 20 %, selon les régions.

LE LIVRE ANNIVERSAIRE

Cette année, le magazine Architecture Bois fête ses 15 ans ! À l’occasion de cet anniversaire, Architecture Bois publie un livre événement, en édition limitée, sur la maison bois. Découvrez une sélection de reportages réunie dans un ouvrage unique qui révèle toute la beauté de l’architecture bois tant dans son style que dans sa décoration. Laissez-vous embarquer dans une visite où l’authenticité rime avec le contemporain.

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer