Maison ville cèdre brooklyn

Une maison de ville aux multiples vies

Cette maison familiale a vécu une histoire architecturale mouvementée. À la différence d’une maison de ville classique, la construction se distingue par l’émergence de volumes découpés à l’avant et à l’arrière et par l’emploi d’un bois clair, lumineux. Découverte de cette création, située à Brooklyn aux États-Unis.

une maison de  bois
La maison est habillée d’un bardage en Cèdre blanc à rainures et languettes, teinté en gris.
© Dzikowski/Otto

L’American Planning Association a classé Park Slope, à Brooklyn, comme l’un des plus importants quartiers d’Amérique, notamment pour ses caractéristiques architecturales et historiques.

Très prisé des familles, il s’épanouit à proximité de Prospect Park et comprend de nombreux commerces et restaurants. C’est dans cet environnement privilégié que l’agence d’architecture BFDO vient de rénover une maison de ville à ossature bois de seulement 6 mètres de large en façade.

Une townhouse en bois

Dans ce quartier, l’architecture est hétéroclite mais marquée par deux courants distincts, les “brownstones”, et les “townhouses”. Cette maison mitoyenne appartient plutôt à la deuxième catégorie, des unités non uniformes qui imitent les maisons individuelles ou jumelées. À la différence des brownstones revêtues de grès rouge de Trias, elle est habillée d’un bardage en Cèdre blanc à rainures et languettes, teinté en gris pour appuyer à certains endroits les changements volumétriques.

une maison ultra moderne
Une maison ultra moderne – © Dzikowski/Otto

Une maison totalement restructurée

Cette maison a été tour à tour agrandie, ses pièces supprimées, restructurées… L’entrée initialement face à la rue a été légèrement décalée sur le côté gauche, afin de la rendre plus discrète. Ainsi, le visiteur n’entre pas directement dans le volume principal comme c’est le cas la plupart du temps dans ce type d’habitation. Un sas d’accueil avec un petit banc et de multiples rangements rend ainsi la maison plus fonctionnelle. L’escalier a aussi été déplacé sur le mur mitoyen afin de pouvoir créer une ouverture dans cette entrée, désormais baignée de lumière naturelle.

La grande pièce traversante de la maison est baignée de lumière. – © Francis Dzikowski/Otto

La cuisine, la salle à manger et le salon ont été entièrement réaménagés pour ne former qu’une seule grande pièce traversante.

Seuls les légers décrochages de volumes dans chaque pièce permettent d’en segmenter les usages. Dans l’ensemble du projet, la lumière naturelle a été exploitée au maximum pour rendre le lieu à la fois chaleureux et vivifiant.

Les usages de la pièce principale sont segmentés par de légers décrochés de volumes.

FICHE TECHNIQUE:
Architecte* : Alexandra Barker, BFDO Architectes
Localisation : Brooklyn (États-Unis)
Année de construction : 2017
Surface habitable : 180 m2
Prix : NC
Revêtement : Bardage en Cèdre blanc, teinté gris
Système constructif : Ossature bois en Glulam (lamellé)
Isolation : Matelas isolant Roxie
Chauffage/EnR : radiateurs électriques + cheminée + mini-splits (chauffage + climatisation)

Texte : Claire Thibault – Photo de Une : © Francis Dzikowski/Otto
Source : Architecture Bois n° 87

Retour haut de page