Le BIM Management et la construction des bâtiments en bois

Quel est le rôle du BIM manager pour la construction d’un bâtiment ?

Le BIM constitue une révolution numérique pour le secteur du BTP. De plus, cette nouvelle méthode de gestion des données du bâtiment est particulière efficace pour les grands projets de construction en bois, du fait de leur grande utilisation d’éléments préfabriqués en usine.

L’acronyme « BIM » désigne trois choses à la fois : d’abord la maquette numérique (Building Information Model) qui est la base de données du projet de construction. Ensuite l’activité de modélisation des différentes maquettes numériques (Building Information Modeling). Enfin, le Management des équipes de modélisation (Building Information Management).
L’ensemble est placé sous la supervision du BIM manager. Ce professionnel est chargé d’orchestrer et de coordonner les différentes tâches de modélisation, tout au long du projet de construction, il supervise l’évolution de la maquette numérique. Nous pouvons donc dire que la mission de BIM Management consiste en premier lieu : à définir, dans la convention BIM, les processus permettant de répondre aux exigences du maître d’ouvrage en matière de gestion et modélisation des données du bâtiment ; puis à accompagner les équipes de BIM modeleurs dans le bon déroulement des processus.

Le BIM manager : présent dès la phase de conception, en amont du chantier.

La prestation de BIM Management débute lors des études de conception. Sur la base du cahier des charges BIM du maître d’ouvrage, le BIM manager va rédiger la convention BIM. En effet, ce document sert de base pour le BIM Management durant tout le projet, de la conception à la livraison du bâtiment. Il contient l’ensemble des règles permettant l’utilisation optimale de la maquette numérique. La convention BIM précise également la mission de chaque intervenant au projet concernant le Building Information Modeling. Le BIM manager vérifie que les logiciels utilisés par l’ensemble des acteurs, s’intègrent bien dans les processus tels qu’ils ont été définis dans la convention BIM. En conséquence, il doit s’assurer de l’interopérabilité des différents logiciels de modélisation BIM.

Il a donc une parfaite connaissance du format Industry Foundation Classes (IFC). En effet, c’est le format IFC qui permet l’interopérabilité des outils de modélisation, et donc aux différents acteurs de travailler ensemble. Comme exemples de logiciels de Building Information Modeling, nous pouvons citer : Revit de la compagnie Autodesk, Archicad pour Graphisoft, Plancal Nova (de TRIMBLE) ; pour la modélisation des réseaux fluides (CVC, plomberie et électricité) ; ou encore cadwork qui est un logiciel de modélisation BIM spécialisé dans la construction des bâtiments en bois.

En se référant à la convention BIM, chacun des acteurs contribuant à l’architecture du projet crée ensuite son propre modèle BIM. Par la suite, les diverses réalisations sont soumises au contrôle du BIM manager. Enfin, tous les modèles sont concaténés (fédérés) afin de former la maquette numérique globale du bâtiment. Le responsable du BIM Management analyse les données et mène des réunions pour préciser des points techniques avec les représentants des différents métiers.

bureaux-bois-massif-clt-arboretum-woodeum-bnp-paribas-nanterre
3D modèle d’un bâtiment en bois massif clt

Le BIM Management : une supervision continue tout au long du projet

Le BIM Management est de mise à chaque phase du projet de construction d’un bâtiment. Le BIM manager accompagne les différentes équipes dans la mise en œuvre de la maquette numérique. Ainsi, que ce soit en présentiel ou par écran interposé, il assume son rôle de gestionnaire en faisant le lien entre les différents acteurs et métiers : bureaux d’études techniques, architectes, entreprises de construction, maître d’œuvre… Son esprit de synthèse doit aller de pair avec ses qualités de pédagogie, voire de formateur si besoin.

La gestion des données d’un bâtiment se poursuit tout au long de son cycle de vie. Le travail du BIM manager ne s’arrête pas en si bon chemin. Ce professionnel multi-casquettes doit mettre en place une veille technologique. Si nécessaire, il doit intégrer les dernières technologies afin de renforcer ses objectifs de performance en matière de gestion de projet BIM.

Les compétences du BIM manager

Administrateur central du système d’ingénierie BIM, le manager en charge du système information est polyvalent au possible. Ses connaissances de base sont d’abord techniques en relation avec le BTP. Son savoir est complété par des compétences en matière de gestion de base de données. Ce savoir-faire doit lui permettre de développer des solutions pour atteindre les objectifs de la maîtrise d’œuvre et de la maîtrise d’ouvrage.

Au-delà de ses qualifications techniques, le BIM manager doit également faire montre de facultés personnelles. La première d’entre elles est la curiosité, qui en l’occurrence, est une véritable qualité. Il doit s’intéresser à tous les logiciels, à la manière dont ils fonctionnent, ainsi qu’aux moyens de les faire interagir. Enfin, le BIM Manager doit avoir des talents de diplomate pour faire adopter les solutions nécessaires durant le déroulement du projet.

Le BIM manager, en résumé

Depuis la mise en place en France du plan BIM 2022, le secteur du BTP a progressivement pris conscience des enjeux fondamentaux de l’utilisation des nouveaux outils numériques dans la construction. La maquette numérique mise en place dans ce cadre sert d’outil collaboratif pour chaque entreprise participant aux études de conception ou à la construction effective sur chantier. Le Building Information Modeling est sous la houlette du BIM manager qui se charge d’une multitude d’activités.

La polyvalence de ses tâches lui commande d’avoir des connaissances approfondies dans le domaine de la construction bien évidemment, mais pas uniquement. Il doit bénéficier de compétences techniques, informatiques et de gestion de projet. Quant à ses qualités humaines, elles doivent lui permettre de gérer des négociations avec diplomatie et persuasion.

De plus, il faut faire preuve de pédagogie dans le cadre de la formation à l’utilisation de logiciels. Par ailleurs, le BIM manager encadre l’ensemble des processus BIM avec rigueur et organisation afin de réduire au maximum le coût des études de conception, et in fine les coûts de construction. La maquette est livrée au maître d’ouvrage en même temps que le chantier, nous parlons dans ce cas de : « DOE numérique ». Ce DOE sous forme de maquette BIM (Dossier des Ouvrages Exécutés) pourra lui faciliter la gestion de son patrimoine, lui permettre de contrôler le bon fonctionnement des équipements et de prévoir les interventions de maintenance.

Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer