Chauffer une maison bois… au bois : une bonne idée ?

Quand on acquiert une maison bois, la chauffer au bois peut apparaître comme une suite logique. Mais est-ce là une bonne idée ? Quels sont les atouts du chauffage au bois, et quels sont les risques pour une maison bois ? Le point dans notre article.

Chauffage au bois : choisir un poêle à bûches ou à pellets Chauffage au bois : choisir un poêle à bûches ou à pellets

Une énergie locale

Le chauffage domestique au bois est la première source d’énergie renouvelable, utilisée en France. Pour les propriétaires de maisons bois, déjà soucieux de l’environnement, le bois apparaît comme une solution de bon sens pour se chauffer.

En effet, la matière première utilisée pour créer du combustible est 100 % locale. Le bois provient des massifs forestiers français, qui recouvrent 30 % du territoire national. Dans le cas du granulé de bois, la production s’appuie sur une cinquantaine d’unités assurant un bon maillage du territoire. Les producteurs français, tous implantés en milieu rural, servent en priorité la demande locale et nationale. L’Hexagone présente ainsi un bilan légèrement exportateur, chaque année.

Selon l’Ademe, la partie production et distribution de combustibles (bois bûche et granulés de bois) représente 8 500 emplois, auxquels s’ajoutent une dizaine de milliers de personnes liées aux activités de fabrication, distribution et installation d’appareils de chauffage au bois.

Le bois-énergie contribue significativement à réduire notre dépendance énergétique. Au total, près de 20 000 emplois directs et indirects composent la filière du chauffage au bois, des emplois souvent non délocalisables.

Le bois-énergie, acteur de l’économie circulaire

Autre atout, le bois-énergie valorise les connexes de l’exploitation forestière, produits notamment par la filière Bois d’œuvre. Il entre ainsi pleinement dans la boucle vertueuse de l’économie circulaire.

Fabriqué à partir de produits connexes de scieries (sciures, plaquettes), le granulé offre par exemple un débouché vital aux scieurs français. Plusieurs scieurs ont d’ailleurs investi dans des unités de granulation et produisent ainsi des matériaux de construction et d’énergie sur un seul et même site.

Par ailleurs, la filière innove et valorise déjà du bois d’éclaircie, en particulier de feuillus, offrant, là-aussi, de nouveaux débouchés importants à l’amont forestier.

Chauffer une maison bois avec un appareil au bois © ivabalk - Pixabay

Une contribution à la transition énergétique

Le bois-énergie contribue également à réduire nos émissions de gaz à effet de serre. La France a pris l’engagement de produire 23 % de sa consommation énergétique finale à partir d’énergies renouvelables, dont la moitié pour la filière bois.

Offrant un rendement efficace (85 à 90 %), le chauffage au bois de qualité concourt à la maîtrise des consommations d’énergie fossile (fioul domestique, GPL, gaz,) fortement émettrice de gaz à effet de serre. Il joue également un rôle important dans la réduction des besoins électriques.

Chauffer une maison bois au bois : une solution économique

Alors que se profile l’augmentation des prix d’autres sources comme l’électricité et le gaz, les prix du bois-énergie sont beaucoup plus stables car non sensibles à des évènements géopolitiques.

Ainsi, un kilowatt/heure revient à 0,043 € avec un chauffage au bois, 0,079 € avec un chauffage au gaz de ville et 0,115 € avec un système électrique (chiffres Flamme verte).

Chauffer une maison au bois : le risque incendie est le même

Chauffer une maison au bois, qu’elle soit en bois ou conventionnelle, comporte le même risque incendie. Il est le plus souvent lié à un défaut de ramonage, une mauvaise pose ou un dysfonctionnement de l’appareil, voire à une erreur humaine.

Par ailleurs, en cas d’incendie, une maison bois est plus sécuritaire que tout autre type de construction. Les pompiers sont autorisés à intervenir plus longtemps sur ce type de feu, car le matériau conserve ses propriétés de portance et de résistance.

Enfin, n’oubliez pas que l’installation d’un détecteur de fumée est obligatoire dans les habitations.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer