Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Le CLT, la technique de construction des immeubles en bois

Le Cross Laminated Timber (CLT) est un panneau en bois massif mis au point par l’ingénieur français Pierre Gauthier en 1947. Il est composé de plusieurs plis (de 3 à 7 couches pour une épaisseur entre 6 et 30 cm), collés perpendiculairement. C’est le système constructif idéal pour la fabrication d’immeubles en bois de moyenne et de grande hauteur.


Le CLT est un panneau en bois massif à très forte résistance

Bâtiment bois plus haut du monde

ll est utilisé pour la première fois par l’architecte Jean Prouvé en toitures, cloisons et portes sans huisseries. Cette technologie lui permet, en trois mois seulement, de construire sa maison. Ses objectifs de l’époque, économie de moyens, maitrise des matériaux et créativité, sont plus que jamais d’actualité dans la construction bois du XXI -ème siècle.
Utilisé pour construire des ouvrages R+1 à R+6, le CLT est désormais le matériau phare des immeubles en bois de grande hauteur (IGH). Depuis la construction de l’immeuble en R+7 de Saint Dié des Vosges (2014) avec murs et planchers en CLT, d’autres bâtiments ont vu le jour.
Au printemps dernier, à Strasbourg, c’est une tour d’habitation de 11 étages qui a été inaugurée. Là encore, le CLT a été utilisé en planchers et murs de refends porteurs. À Bordeaux, cette année, le CLT devrait permettre à la tour Hypérion d’atteindre 17 étages, à un étage de la tour norvégienne de Mjøs.


Pourquoi le CLT permet de construire des bâtiments bois de 17 étages ?

Immeubles en bois

Portée par la croissance de la construction bois, la production de CLT ne cesse d’augmenter. A la pointe de ce nouveau marché, les pays germaniques. Mais, de plus en plus d’industriels français se lancent dans sa production (dernier en date, Piveteau Bois). Il est vrai que les panneaux de CLT peuvent atteindre 20m de long sur 3,40m de large, permettant de réaliser des performances architecturales extraordinaires. Des murs de CLT de 8 à 10 cm peuvent remplacer des murs en pierre de 20 cm. Étanche à l’air, mécaniquement très résistant, le matériau est utilisable en plancher, en façade, en toiture. Il bénéficie depuis deux ans de la norme NF-EN-16351 et figure dans les règles de calcul de l’Eurocode 5; cette évolution normative était indispensable pour assurer une plus grande utilisation du matériau et répondre à tous les appels d’offre pour les immeubles en bois de moyennes et grandes hauteurs.


Quels sont les avantages du CLT ?

Immeubles en bois à Pari, la Tour Commune
  • Écologiques :
  • Gestion durable et renouvelable : Le bois est le seul matériau dans la construction qui provient d’une ressource renouvelable par sa gestion durable. Les essences de bois utilisées pour la fabrication du CLT sont toutes labellisées PEFC ou FSC.
  • Zéro carbone : Le bois, ressource renouvelable grâce à sa gestion durable, est le seul et unique matériau qui stocke du CO2 au lieu d’en dégager. 1m3 de bois stocke une tonne de CO² quand le même volume en béton en émet 250kg.
  • Naturel : Le CLT est le seul matériau de construction constitué à 99% de bois et de moins de 1% de colles sans formaldéhydes.
  • Isolant étanche : Le CLT est 15 fois plus isolant que le béton et sans effet “paroi froide”. Son épaisseur et sa densité font du panneau CLT un matériau isolant très performant et étanche.
  • Hygrométrie et qualité de vie : Il régule l’humidité de l’air ambiant et assure un climat intérieur agréable, avec une hygrométrie constante, été (isolation) comme hiver (accumulation de chaleur). De plus, les éléments en CLT servent de pare-vapeur, ce qui permet une construction sans film, ou presque.
  • Acoustique performante : Grâce à la masse des murs, les constructions bois CLT offre une excellente isolation acoustique, protègeant aussi bien des bruits d’impacts que des bruits aériens.

Les panneaux en multi-plis croisés possèdent une remarquable stabilité dimensionnelle

Immeubles en bois à Bordeaux, la tour Hypérion
  • Technologique
  • Modularité : La modularité des panneaux CLT dans le logement offre de nombreuses possibilités d’évolution des pièces et des facilités de réaménagement au fil des années.
  • Résistance au feu : Les éléments en CLT répondent aux exigences de la classe de résistance au feu REI 30-90 (Résistance Etanchéité Isolation, avec une durée de résistance au feu entre 30 et 90mn). Le CLT transmet la chaleur 20 fois moins vite que le béton armé. Il ne s’enflamme qu’au-delà de 400°C. Durant sa combustion lente, au rythme de 0,7 millimètre/minute, le bois s’autoprotège.
    En effet, l’épaisseur carbonisée constitue une barrière à la propagation du feu. Ce comportement parfaitement prévisible permet une stabilité exceptionnelle au feu dans les immeubles en bois.

Il passe avec brio toutes les normes de sécurité

Immeubles en bois La Cartoucherie à Toulouse
  • Qualités statiques : Le CLT étant constitué de couches de bois massif assemblées et collées à plis croisés, les contraintes auxquelles il est soumis, sont réparties dans deux directions perpendiculaires. Ceci confère aux panneaux une capacité portante et une résistance statique remarquables. Elles permettent, par exemple, de réaliser des structures en porte-à-faux ou ne reposant que sur un unique point d’appui. Le CLT ouvre donc aux architectes de nouveaux espaces de création et de liberté.
  • Résistance sismique : La stabilité dimensionnelle et la rigidité des panneaux CLT confèrent à ce système constructif une très bonne résistance sismique.
  • Pérennité : Les constructions avec des panneaux en CLT peuvent traverser plusieurs siècles.

Une esthétique innovante et une respiration pour la ville

Immeubles en bois à Ecoplois à Dijon

Visible, ou non visible ? La chaleur du bois séduit les uns, pas les autres, c’est une question de goût. Mais aussi de budget, car l’esthétique du CLT permet d’économiser sur la peinture, le placoplâtre, … « Dans tous les cas, le matériau reste structurel. Aujourd’hui, la demande en CLT qualité « Visible » est de 20%. Elle concerne beaucoup de bâtiments tertiaires, moins d’habitation», Stéphane Vives.


Une mise en œuvre facilité par la préfabrication hors-site

Immeubles en bois à St herblain

Le haut degré de préfabrication des panneaux CLT, la facilité de transport (camion), la construction en filière sèche ainsi que la simplicité de mise en œuvre d’une structure CLT, permettent un gain de temps considérable sur le chantier « gros œuvre ». L’emploi de panneaux CLT limite également la profondeur des fondations. Les nuisances de chantier, rotations de camions, bruits, sont fortement réduites.


Sur le marché de la construction, le CLT est une véritable révolution pour les immeubles en bois et les maisons. Sans effet de voile, ni de tassement, résistant au feu, antisismique, écologique, monolithe et performant, rapidement construit, le CLT est le seul système constructif qui combine les qualités naturelles du bois massif à des performances techniques exceptionnelles. Grâce à ses performances techniques et sa grande rapidité de mise en œuvre, mais aussi à sa dimension écologique, il a toute sa place dans les futurs défis de la construction bois.

Plus d’informations complémentaires : ici

La société Novawood, spécialiste de la construction de maisons et de bâtiments en CLT, vous a offert cet article à retrouver dans le magazine Architecture Bois n° 96.

Texte : Maxime Kouyoumdjian-Simonin – Serum Presse – Architecture Bois N°96

Maxime Kouyoumdjian-Simonin
Les derniers articles par Maxime Kouyoumdjian-Simonin (tout voir)
Retour haut de page