COP26 : un label pour encourager les investissements dans les infrastructures durables

Lors de la COP26, un nouveau label a été lancé, à l’initiative d’investisseurs privés et d’institutions financières réunis au sein du FAST Infra*. Le label FAST SI pour « sustainable infrastructure » doit permettre d’encourager les investissements dans les infrastructures durables.

Ce label SI, déployé à l’échelle mondiale, permettra d’identifier et d’évaluer les projets d’infrastructures durables.

« Le label FAST SI est le premier label global et complet destiné à aider les investisseurs à sélectionner et suivre des projets répondant à des normes de durabilité dans le domaine des infrastructures. Cela contribuera à développer davantage la classe d’actifs, qui est nécessaire pour combler le déficit de financement qui existe, en particulier dans les marchés émergents, pour lutter contre le changement climatique à grande échelle », a expliqué Thierry Deau Président d’honneur LTIIA.

Le label SI vise ainsi à augmenter le potentiel de financement. Il doit ainsi motiver les gouvernements à concevoir davantage de projets avec des critères de durabilité à la base. Il vise également à encourager les porteurs de projets à maintenir des normes environnementales, sociales, de gouvernance et de résilience élevées à toutes les étapes du cycle de vie des infrastructures.

Côté investisseur, ce label permettra de faciliter les processus de « diligence raisonnable », un audit d’acquisition pour évaluer la rentabilité d’un investissement, mais aussi réduire les coûts de transaction.

Un label pour les villes durables avec 14 critères  © Pixabay

COP26 : un label durable à 14 critères

Les candidats au label doivent déclarer que leur actif satisfait à 14 critères de base, sous quatre dimensions : environnementale, sociale, de gouvernance et de résilience climatique ; et démontrer une contribution positive par rapport à un ou plusieurs des 14 critères.

Les actifs doivent être en mesure de démontrer la conformité aux exigences minimales en matière de sauvegardes et de gestion des risques et de faire rapport périodiquement (le cas échéant) sur les performances prévisionnelles et/ou réelles en matière de durabilité.

Les informations sur tous les actifs labellisés seront facilement accessibles aux acteurs du marché via une plateforme dédiée, en 2022.

L’ambition est également d’encourager les collectes de fonds pour les chantiers d’infrastructure durable, alors que le déficit annuel en la matière est estimé à 3000 milliards de dollars.

Advertisement

*FAST-Infra a vu le jour à l’occasion du One Planet Lab. Il s’agit d’une collaboration entre HSBC, l’OCDE, la Société financière internationale, le Global Infrastructure Facility (GIF), à l’initiative du G20 et Climate Policy Initiative.

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Les derniers articles par Claire Thibault (tout voir)
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer