Des ateliers techniques pour comprendre le label d’Etat « E+,C-»

L’interprofession de la forêt et du bois en Limousin, BoisLim, organise un cycle d’ateliers techniques pour découvrir les spécificités de la future réglementation énergétique et environnementale et du label d’Etat « E+,C- ». Le premier atelier est programmé à Tulle, le 28 mars prochain.

Rendez-vous le mardi 28 mars à Tulle (19) pour l’atelier « Objectif BEPOS 2018 – Bâtiments bois & méthode ACV », organisé par BoisLim, avec l’appui technique du bureau d’études INFLU.

Cet atelier sera dédié à la nouvelle règlementation environnementale pour les bâtiments neufs, née de la loi relative à la Transition  Énergétique pour la Croissance Verte. A l’horizon 2018, la loi imposera la prise en compte du poids carbone des bâtiments tout au long du cycle de vie, et à l’horizon 2020, la généralisation des bâtiments à énergie positive (BEPOS).

De plus, le nouveau label d’Etat « E+, C- » et la future réglementation énergétique demandent aussi une évaluation environnementale au cas par cas, basée sur le principe de l’analyse de cycle de vie (ACV) des produits et en grande partie sur la norme NF EN 15978.

« Les ateliers techniques « bois construction » sont des temps de partage qui ont pour objectif de contribuer à renforcer les compétences des professionnels. Ils consistent à les réunir autour d’études de cas concrets, de projets ou de techniques », rappelle l’interprofession BoisLim.

Ils s’adressent aux professionnels de la construction bois, prescripteurs, maîtres d’œuvre (architectes, économistes de la construction, bureaux de contrôle, ingénieurs…), services techniques de la maîtrise d’ouvrage ou enseignants.  Au programme : des informations et des échanges autour des labels, aides financières, indicateurs, outils, logiciels, études de cas concrets,…

« L’enjeu pour les professionnels de la construction bois est de se préparer dès aujourd’hui pour anticiper cette évolution qui devrait faciliter le recours au bois dans les projets de demain », explique l’interprofession BoisLim.

Selon l’étude « Développer la construction bois en France pour améliorer l’indépendance énergétique, réduire les émissions de gaz à effet de serre et développer l’emploi » menée par le Carbone 4 en 2015 : « Construire en structure bois plutôt qu’en béton permet d’éviter une part significative des émissions de CO2 liées au gros-œuvre : en moyenne 55 % pour une maison individuelle et 60 % pour un logement collectif, sans prendre en compte le stockage de carbone ». Cela correspond à une diminution d’environ un quart des émissions totales liées à la construction du logement.

Le prochain atelier aura lieu en Creuse, dans le courant de l’année, sans qu’aucune date ne soit communiquée pour l’heure. Une manifestation traitant également de ce sujet sera organisée fin juin en Haute-Vienne.

Advertisement

Plus d’informations :

http://www.constructionboislimousin.com/

Inscription jusqu’au 21 mars auprès de BoisLim

. Pour aller plus loin : > Inscriptions en cours auprès de BoisLim jusqu’au mardi 21 mars 2017 > Le site de l’actualité de la construction bois en Limousin : /

 

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer