Durabilité des bois : le guide gratuit du FCBA pour tout comprendre

LE FCBA publie “Comprendre et maîtriser la durabilité du bois dans la construction”. Cette nouvelle référence permet de tout savoir sur la préservation du bois.

Il  succède ainsi au « Guide d’emploi des normes », publié en 2002. Ce nouveau guide de référence propose désormais des contenus largement enrichis. En effet, au-delà de la mise à jour des données normatives et réglementaires, l’ouvrage regorge d’informations utiles, sur les facteurs biologiques de dégradation par exemple, sur les solutions et procédés techniques…

Pour qui ? Tous les acteurs de la construction et de l’industrie du bois : aussi bien constructeurs, prescripteurs, parqueteurs que charpentiers, etc.

Durabilité des bois : découvrez le sommaire…  

Advertisement
  • Contexte normatif et réglementaire : vue d’ensemble des normes durabilité/préservation du bois et leur transposition, règlementations européennes et françaises ;
  • Les agents biologiques de dégradation du bois : les champignons, les insectes ;
  • Comprendre, prescrire et donc mettre en œuvre le bois : classes d’emploi, solutions techniques, performance et durée de service.

Guide téléchargeable gratuitement sur : https://www.codifab.fr/sites/default/files/comprendre_et_maitriser_la_durabilite_du_bois_dans_la_constru ction_-_web.pdf

Cet ouvrage a été financé par le Comité professionnel de Développement des Industries Françaises de l’Ameublement et du Bois – CODIFAB et par le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

La durabilité des bois : qu’est-ce que c’est ?

Chaque essence possède sa propre durabilité naturelle, pour résister plus ou moins aux agents de dégradation biologique. Lorsqu’on parle de durabilité naturelle d’une essence, on prend en compte uniquement le duramen (bois de cœur).

Advertisement

Lorsqu’une essence de bois n’a pas une durabilité naturelle suffisante pour l’usage, ou qu’il contient une partie d’aubier, il est nécessaire de lui conférer cette durabilité au moyen d’un traitement adapté : on parle de durabilité conférée. À ce stade, il est également important de prendre en compte les capacités d’imprégnation de l’essence, c’est-à-dire sa capacité à recevoir le produit de préservation.

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer