Une extension en structure bois pour un cottage en Australie

Surnommé affectueusement la « basse-cour urbaine» par l’architecte John Liu, ce projet est la restructuration d’un cottage de style néo-écossais de 1900, situé dans la banlieue de Melbourne.

Une extension en structure bois avec une charpente en acier

extension en structure bois - Inbetween Architecture

Au départ simple consultant sur ce projet, l’architecte John Liu  a bousculé les plans initiaux de cette famille australienne. « Si les plans réalisés par les propriétaires offraient toutes les fonctions souhaitées, le design architectural semblait un peu trop générique. Nous avons senti que certaines occasions d’intégrer plus de leur personnalité et de leur style de vie avaient été manquées », souligne-t-il.


Une extension pour tous

D’autant que le mode de vie des propriétaires, une famille de 4 personnes avec 2 jeunes enfants, intègre une belle ménagerie.

Advertisement

extension en structure bois - Inbetween Architecture

« En plus de nos clients humains, il fallait aussi considérer le chien, le chat, les poulets et les abeilles ! ». 

La maison d’origine, un cottage de style néo-écossais, est donc repensée et augmentée d’une extension en structure bois avec une charpente en acier.


De nouvelles pièces

Elle accueille une nouvelle cuisine, une salle à manger, un salon et une chambre d’amis, flexible au besoin. La maison existante est rénovée et décorée afin d’unifier l’ensemble du projet. Elle accueille désormais la partie nuit avec 3 chambres et une salle de bains, ainsi que la partie buanderie.


Pour répondre aux contraintes budgétaires, le projet fait la part belle à la simplicité et à l’efficacité, plutôt qu’à un design voyant et complexe.

FICHE TECHNIQUE :
Architecte : Inbetween Architecture
Constructeur : Wrightbuilt
Localisation : Réservoir, Victoria (Australie)
Année de construction : 2017
Surface habitable : 178 m²
Prix : 180 000 € environ 
Système constructif : Mur à ossature bois, charpente en acier Colobond (extension)
Revêtement : Bardage profil « Shiplab » de Lunawood, traitement de protection avec l’huile CD50 CutekTM
Isolation : Dalle : Béton non isolé
Murs : Isolation en vrac R=2,5
Toit : Isolation en vrac R=6
Cloisons : Isolation acoustique en vrac
Chauffage/EnR : Cheminée (salon), climatisation réversible (salle à manger)
Menuiseries :

Advertisement
Frêne victorien, double vitrage, marque Binq


Texte : Claire Thibault – Photos : © Nic Granleese
Source : Architecture Bois n°100

Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer