Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Minco mardi innovation

Fenêtres passives : Minco vise le 100 % recyclage en 2020

Le fabricant de menuiseries hybrides bois/aluminium Minco souhaite que ces produits soit 100 % recyclables en 2020. Chaque jour, 500 fenêtres sortent de son usine française, située à Aigrefeuille-sur-Maine.

Vers une menuiserie Minco 100 % responsable

Première entreprise française dans son domaine à obtenir la certification QSE : Qualité, Sécurité, Environnement, dans son intégralité, Minco vise désormais le 100 % recyclage pour ses menuiseries.

« Nos menuiseries sont recyclables à 97 % et nous cherchons encore aujourd’hui à atteindre le 100 % recyclable. Plus qu’un challenge, ce serait un pas de plus vers une menuiserie 100 % responsable », explique Emmanuel Le Coz, dirigeant de cette entreprise qui fabrique 500 fenêtres par jour et une cinquantaine de portes d’entrées par semaine.

Afin de limiter les déchets, Minco déploie déjà différentes stratégies. Les premières esquisses industrielles optimisent les produits dans les moindres détails. Puis, grâce aux outils de découpe et de marquage des pièces qui utilisent les technologies informatiques et laser, le taux de chute est ainsi réduit. L’entreprise chronomètre aussi ses temps de séchage, à la seconde près, pour économiser de l’énergie.

Le showroom de l’entreprise

95 % des déchets valorisés

« En 2019, nous générons seulement 2,8 kg de déchets en moyenne, par heure de production. Les trois principaux sont les eaux de finition (42 %), le bois (19 %) et l’aluminium (10 %). Ces déchets sont valorisés au sein de notre entreprise par différentes méthodes », indique Emmanuel Le Coz.

Afin d’arriver à ce résultat, l’entreprise a mis en place un un système de valorisation des déchets, en interne. Les eaux de finition sont traitées par évapoconcentration (base aqueuse) puis réemployées dans le process industriel pour mélanger les lasures. Les chutes de bois les plus grosses se transforment en carrelets. Les copeaux deviennent le combustible de la chaudière bois (qui alimente les bureaux et l’unité de production). Enfin, les chutes des profils en aluminium refondues servent à un nouvel usage, hors menuiseries.

« En 2005, 70 % du tonnage fabriqué était valorisé ; aujourd’hui, en 2019, l’entreprise Minco valorise à plus de 95 % les déchets issus de son process de fabrication », chiffre l’entreprise.

Enfin, la fin de ses produits s’anticipe bien avant leur mise hors service. Les vitrages ne sont par exemple pas collés dans les cadres ouvrants des menuiseries. Cela facilite leur séparation et leur recyclage au même titre que le bois et l’aluminium.

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer