IGC inaugure la première maison E+C- de Nouvelle-Aquitaine

Dans le cadre du projet Comepos, le constructeur IGC livre la première maison à énergie positive de la région, labellisée E+C-. Totalement autonome en énergie, la maison est équipée d’un ensemble d’équipements innovants. Visite.

C’est une grande première pour la région Nouvelle-Aquitaine, une maison à énergie positive vient de sortir de terre sur la commune de Saint-Quentin-de-Baron. Fruit d’une collaboration étroite entre l’Ademe, le CEA, le CNRS d’Armines, le CSTB et un consortium d’industriels, la maison a obtenu le premier label E+C- (Energie positive et réduction carbone) de la région. Elle atteint plus précisément « le niveau Energie E3 et le niveau Carbone C1 », précise le constructeur.

Dans une surface habitable de 90 m², cette maison de plain-pied abrite 3 chambres, une pièce de vie de 35 m² et un local technique. Elle propose un plan en V avec un espace jour bien délimité de l’espace nuit. Elle a été conçue avec des briques performantes, isolée avec de la laine minérale, et équipée de menuiseries à faible émissivité. En toiture, une installation photovoltaïque de 19,6 m² prend place, avec un système de stockage, via un onduleur et des batteries. En cas de besoins exceptionnels, il est toutefois possible de basculer sur le réseau EDF.

La maison est chauffée au moyen d’une pompe à chaleur air/air gainable. Elle dispose aussi d’une WMC simple flux, hygroréglable et d’un système de ventilation mécanique par insufflation et des capteurs de lecture du CO². Associé à une fenêtre de toit motorisée, ce système permet via une application smartphone ou tablette d’accélérer la ventilation en cas de concentration importante de CO². Pour assurer encore davantage la qualité de l’air intérieur, le constructeur a fait le choix d’utiliser des plaques de plâtres dans les cloisons, capables de capter les principaux polluants de l’air.

Cette expérimentation préfigure, comme toutes celles menées actuellement en France, l’arrivée de la RT2020. Son modèle est transposable à la maison bois, assure le groupe IGC.

Texte : Claire Thibault – Photos : IGC