Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Isolation : Saint-Gobain investit dans la fibre de bois

À travers sa société Isonat, le groupe Saint-Gobain entend peser davantage sur le marché de l’isolation en fibre de bois. D’ici 2023, il prévoit 5 millions d’euros d’investissements, pour doubler la capacité de production de son usine de Mably.

La fibre de bois représente 3 à 4 % du marché de l’isolation en France, selon les chiffres avancés par le groupe Saint-Gobain. Face à la demande croissante du marché, pour les matériaux biosourcés, le groupe lance un vaste plan d’investissements de 5 millions d’euros, pour sa marque Isonat.

Cette démarche stratégique s’inscrit dans l’anticipation de l’accélération des commandes publiques et privées suite au plan de relance, lancé par le gouvernement.

Doubler la production d’isolation en fibre de bois

« 1,5 million d’euros en 2021 et 3,5 millions d’euros d’ici 2023 », seront déployés « en deux phases », indique l’entreprise, par voie de communiqué.

L’objectif est de doubler la capacité de production de son usine de Mably (42). Elle produira alors 19 000 tonnes de panneaux isolants de capacité annuelle en 2021 (+ 6 000 tonnes). Elle passera ensuite à 42 000 tonnes (+ 17 000 tonnes), à l’horizon 2023/

Cette production permettra d’isoler « plus de 16 000 maisons/an à terme », prévoit l’entreprise. Le doublement des capacités à Mably va également permettre la valorisation de 45 000 tonnes de coproduits des scieries locales par an en plus. Chaque année, l’entreprise valorise ainsi un total de 80 000 tonnes de plaquettes de bois.

Un travail de pédagogie pour valoriser la fibre de bois

Isonat compte également faire plus de pédagogie auprès des entreprises et artisans sur la pose de ses produits. Il souhaite aussi « aider les bailleurs et les particuliers à mieux comprendre les atouts écologiques et économiques des isolants en fibre de bois ».

L’élargissement de la capacité de production de l’usine de Mably permettra, en outre, de créer entre 30 et 40 emplois directs et un approvisionnement ancré localement dans la région Auvergne Rhône-Alpes.

Advertisement
Retour haut de page