Le marché de la construction bois en plein essor

Les constructions bois fleurissent partout en France, sous des formes aussi diverses et variées que des immeubles, des maisons ou encore des extensions... Zoom sur un secteur d’avenir, porté par un contexte des plus favorables.

Les chiffres de la construction bois

Selon l’enquête nationale de la construction bois 2021, lancée par France Bois Forêt et le CODIFAB (Comité professionnel de Développement des Industries Françaises de l’Ameublement et du Bois), la part de marché de la construction bois représente :

  • 9,7 % des maisons individuelles ;
  • 4,6 % des logements collectifs ;
  • 30,5 % des extensions – surélévations ;
  • 16,8 % des bâtiments non résidentiels (bâtiments tertiaires, agricoles, industriels et artisanaux).

D’année en année, la construction bois grignote des parts de marché, doucement mais sûrement, et surtout durablement ! Malgré la hausse de la demande et des prix, les chiffres progressent toujours. Et les prévisions sont très encourageantes quant à la construction neuve de bâtiments – résidentiels ou non – et d’extensions-rénovations.

Un secteur d’avenir

« La part de marché du bois va être multipliée par cinq a minima à horizon 2030 » prédit Frédéric Carteret, président de l’Union des industriels et constructeurs bois. La conjoncture actuelle explique cet engouement croissant pour la construction bois :

La Stratégie Nationale Bas-Carbone et la RE 2020

En France, le secteur du bâtiment représente près de 45 % de la consommation d’énergie et près de 25 % des émissions de CO2. Les pouvoirs publics se sont donc emparés de la question dans le secteur de la construction, en s’engageant dans la Stratégie Nationale Bas-Carbone. Objectif : zéro émission nette de gaz à effet de serre à l’horizon 2050.

La règlementation environnementale RE 2020, régissant les constructions neuves, s’inscrit justement dans cette stratégie en intégrant la notion d’impact carbone d’un bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie. Ainsi, la fabrication, l’utilisation et la fin de vie de chaque matériau et équipement sont pris en compte. La RE 2020 favorise ainsi le recours aux matériaux renouvelables, à faible empreinte carbone, et recyclables, comme le bois. En absorbant et en stockant durablement le CO2, le bois en tant que matériau de construction améliore sensiblement le bilan énergétique et thermique des constructions !

La prise de conscience écologique

Au-delà des obligations règlementaires, le matériau bois fait l’objet d’un intérêt croissant de la part des particuliers. En effet, « entre prise de conscience écologique, souhait de se rapprocher de la nature et volonté de vivre dans un habitat plus vert, les Français se tournent vers des matériaux plus naturels et s’orientent donc de plus en plus vers la construction bois » observent les architectes qui prennent la parole sur Bois.com, portail dédié au bois dans la construction.

Les avantages du bois dans la construction

Au-delà d’un choix écologique, le bois se démarque pour ses nombreux avantages :

  • Mode constructif économique (fondations plus légères, construction plus rapide, chantier plus propre) ;
  • Confort thermique et acoustique ;
  • Excellente résistance au feu ;
  • Aspect noble et chaleureux ;
  • Influence sur la santé et le bien-être.

Des qualités qui qui font du bois un matériau parfaitement en phase avec les attentes des particuliers.

La professionnalisation des acteurs de la construction bois

En 2020, 1 978 entreprises interviennent sur le marché de la construction bois (entreprises de charpente, de menuiserie, de construction de maisons individuelles…). Elles comptent 28 190 salariés au total. Ces entreprises réalisent un chiffre d’affaires de 1,93 milliard d’euros HT sur le marché de la construction bois, en hausse de 2 % par rapport à 2018.

Face à une règlementation ambitieuse et à une demande croissante, les acteurs de la construction bois ont investi en conséquence : intégration de bureaux d’études, achat de matériel et d’équipements spécialisés, montée en compétences techniques via de nouveaux recrutements et la formation des salariés… Le bois s’installe ainsi durablement dans le secteur de la construction neuve.

A retenir sur l’avenir de la construction bois

Face aux problématiques environnementales, le durcissement de la réglementation thermique des bâtiments et la prise de conscience écologique des Français ont permis de mettre en avant les avantages du bois. Noble, naturel, renouvelable, performant, recyclable et, surtout, « carbonivore », le bois s’est imposé comme une alternative solide aux matériaux traditionnels. De plus en plus sollicités, les acteurs de la construction bois ont su se structurer pour répondre aux défis qui s’imposent.

Preuve de la montée en compétences de la filière : le nombre, la taille et la technicité croissantes des projets de construction. En témoignent :

  • La résidence « Sensations » à Strasbourg avec ses 146 appartements sur 11 étages (38 mètres de hauteur) ;
  • Les projets bois des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ;
  • Le projet Hyperion (17 niveaux sur 55 mètres de haut) à Bordeaux et la tour Albizzia (16 niveaux sur 52 mètres) à Lyon.

Tours d’habitations et/ou de bureaux grande hauteur, équipements socio-culturels, bâtiments scolaires et campus en bois… La France accueille des projets de plus en plus ambitieux, autant de réalisations imposant le bois comme un matériau fiable et légitime capable de répondre aux défis architecturaux de demain.

Photo : SARL PALLAS

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer