Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Une maison bois à l’architecture découpée dans le Doubs

Cette maison, sur les coteaux, rejoint le rêve d’une famille d’habiter dans une maison en bois, à l’épreuve des conditions climatiques. Située à 850 m d’altitude dans le Doubs, cette maison bois à l’architecture découpée est une création originale de Myotte-Duquet Habitat.

Une maison bois à l’architecture découpée sur les coteaux

Maison bois à l'architecture découpée - Myotte Duquet

Les lignes de ses toits se découpent dans le paysage de ce petit village du Doubs, entre forêt et cours d’eau. Posée sur les coteaux, la maison familiale présente une architecture originale où la séparation crée la fonction.

« Nous voulions une maison à ossature bois, qui résisterait aux conditions climatiques de la région, construite sur un coteau pour ne pas avoir de vis-à-vis, et divisée en deux parties, une partie jour et une partie nuit », résume Samuel, le propriétaire.


Des débords de toiture pour protéger du vent

L’architecte Herve Monney et le constructeur Dimitri Myotte-Duquet imaginent alors une maison bois à l’architecture découpée, composée de deux ailes avec toiture en pente, séparée par une terrasse centrale discrètement abritée du vent par les débords de toiture.

Maison bois à l'architecture découpée - Myotte Duquet

« L’avantage avec Myotte-Duquet Habitat, c’est qu’ils ont une ouverture d’esprit à long terme. Ils ont un conducteur de travaux qui fait le lien avec tous les artisans, c’est ça qu’on a trouvé avec mon épouse très constructif. Pour nous c’est une entreprise très ouverte, très à l’écoute et qui répond beaucoup à nos exigences », se souvient Samuel.


Une maison à ossature bois revêtu d’un bardage en Douglas

Maison bois à l'architecture découpée - Myotte Duquet

Posée sur un sous-sol en béton banché, la construction révèle toute sa beauté grâce à son bardage en Douglas, avec profil à faux claire-voie et de belles finitions avec des cheneaux encastrés et des bandeaux de toiture en acier laqué. Un saturateur gris est appliqué sur le bois, afin d’anticiper son vieillissement.

Au rez-de-chaussée, une terrasse suspendue sur une structure mixte Mélèze et métal, avec garde corps vitré, confère du cachet à cette maison bois à l’architecture découpée et permet de conserver pleinement la vue sur le paysage.


Le panorama s’ouvre sur le jardin potager de la famille et la vallée en contrebas.



FICHE TECHNIQUE :
Architecte : Hervé Monney
Constructeur : CCB/Myotte-Duquet Habitat
Localisation : Dommartin (Doubs)
Année de construction : 2017
Prix : 490 000 € environ
Surface habitable : 190 m²
Système constructif : Ossature bois poteaux poutres lamellé-collé
Revêtement : Bardage bois en Douglas, profil faux claire-voie pose horizontale, saturateur gris + plaques de façade Fundermax
Isolation : Murs : Fibre de bois 60 mm
Toit : Panneau sandwich isolant bois Sapisol® S186 graphité + fibre de bois 60 mm sous tuiles terre cuite + âme en polystyrène expansé Sapiphone®, marque Simonin
Cloisons : Placo®
Chauffage/EnR : PAC Viessmann, double service chauffage/eau chaude + poêle à bois + VMC Hygro B + aspiration centralisée
Menuiseries : Internorm, triple vitrage, fenêtre d’angle vitré, gris anthracite
Terrasse : Structure métallique et platelage en Mélèze, sur plots réglables


Texte : Claire Thibault – Photos : © Studio Schoolmesters
Source : Hors-Série N°40 & Livre Architecture Bois

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer