Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Construire une maison en bois massif

Dans une maison en bois massif, les éléments sont empilés pour former les murs et porter l’habitation. Il existe plusieurs systèmes constructifs dont chacun sont détaillés ici. Parfaitement tourné vers des lignes de plus en plus contemporaines, il n’en a pas oublié son caractère authentique.

Contenu révisé le 15 avril 2020 – 1ère partie

La Maison est Bois Massif est-ce un Chalet?

chalet bois

Contrairement à une structure en ossature bois, les murs et cloisons sont en bois plein, visible soit en extérieur, soit en intérieur. Et c’est l’autre particularité de la maison en bois massif, une esthétique originale qui va permettre à son occupant d’affirmer son attirance pour la nature, d’autant qu’il s’agit d’un matériau 100 % écologique, extrêmement isolant et source de bien-être.

Maison bois en madriers Landes - Kontio

Sur le plan technologique, la règlementation thermique n’a pas fait que des heureux. Certains constructeurs, estimant que les nouvelles normes d’étanchéité ne correspondaient pas à l’esprit de l’habitat en bois massif, se sont même détournés du marché français. Pour autant, ceux qui ont trouvé des solutions, se sont ouverts à une nouvelle clientèle, celle de l’habitat sain et contemporain. Car, si des architectures trop “folkloriques” freinaient encore son implantation dans les grands centres urbains, cette défiance n’a plus lieu d’être pour la construction en madriers.


Le chalet contemporain et traditionnel

Allure contemporaine, grandes longueurs, toits terrasses ou mono pentes, ouvertures vitrées, et même, habillage extérieur dissimulant toute trace de bois, ne sont plus des caractéristiques réservées aux ossatures bois et poteaux-poutres. Avec les madriers en contre collé, l’évolution des angles de murs et de leur assemblage, l’étanchéité améliorée, l’isolation par l‘extérieur, ou par l’intérieur, l’habitat en madriers a réussi sa transition tant sur le plan de l’esthétique que sur celui de la performance thermique.


Quant aux amoureux de la fuste, rares sont ceux qui envisageraient d’installer une habitation à l’esthétique aussi singulière en milieu urbain. Mais cette maison en rondins s’est, elle aussi, adaptée, avec succès, à la RT 2012. La fabrication des éléments structurels n’en reste pas moins artisanale : les bois sont coupés en hiver, écorcés et séchés, le tout à la force de la main essentiellement, puis choisis un à un en fonction des plans de la structure.


Un Système constructif, plusieurs techniques

Car c’est bel et bien de techniques de construction dont il s’agit, et non d’architecture comme on l’entend parfois, au grand dam des professionnels.

Le Madrier Massif

Il en existe deux types : madrier plein et contrecollé

Alaya Maisons Bois

– Le 100 % bois massif d’un seul tenant. (Ex. : 95 mm x 180 mm - Alaya Maisons Bois ).
Les madriers pleins massifs sont fabriqués à partir de résineux, sapins ou de pins, souvent scandinaves.
La pousse lente de ces arbres et la forte densité de leurs fibres leur permettent de résister à de très fortes dilatations et d’afficher une surface homogène plus agréable à l’œil.
Le bois doit encore être stabilisé par étuvage à moins de 18 % d’hygrométrie, selon la réglementation, afin de prévenir des risques de rétrécissement.


polarlife haus maison bois

Ces conditions sont essentielles pour résister à l’humidité. En effet, lors de son transport, de son conditionnement, puis de sa livraison et de sa pose, un bois usiné droit et précis, peut gonfler et se retrouver lors de la pose avec des variations de dimensions, qui vont gêner la superposition et l’imbrication des madriers, puis leur tassement avec des risques de fissures inesthétiques 



Chalet bois Artic house

– Le madrier en contrecollé comprend entre 2 et 8 lames de bois, collées les unes aux autres. Le principe consiste à couper en deux le tronc d’arbre dans toute sa longueur et d’intervertir les faces, de les coller ensuite, de façon à ce que l’aubier se retrouve au centre du matériau et le duramen, plus solide et plus dense, à l’extérieur.


Autre intérêt du madrier contrecollé, l’inversion des stries de croissance : elle donne une rigidité accrue au madrier minimisant ainsi les risques de torsion au fil des années.
Sur le plan esthétique, débarrassé de toutes les imperfections du bois, le madrier en contrecollé correspond à la tendance contemporaine de l’habitat, d’autant qu’il peut atteindre des sections importantes (Ex. : ArticHouse – 240 mm x 240 mm, Kontio– 275 mm d’épaisseur ).


Fabrication en usine pour des assemblages au millimètre.

L’usinage des madriers est de plus en plus sophistiqué. Les machines à commande numérique assurent un maximum de précision tout au long de la chaîne de fabrication. La régularité des dimensions pour des assemblages au millimètre près, influe également sur l’étanchéité à l’air, élément incontournable des dernières règlementations thermiques.


La Fuste ou Rondins

« Habiter une fuste, ou une maison en rondins, c’est vivre au cœur de l’esprit de la forêt ».

Jérome Largeau

Au-delà de la belle image, la fuste, c’est une construction unique à partir de bois locaux,
non usinés, coupés et écorcés de façon manuelle, séchés à leur rythme, puis assemblés sans clous,
ni vis. Les bois requis sont traditionnellement des résineux, naturellement résistants aux agressions et à forte thermicité. Le mélèze, le douglas, l’épicéa, le pin sylvestre sont les arbres les plus couramment utilisés. On trouve ces essences de bois en abondance en France. La construction d’une fuste nécessite de sélectionner chacun des éléments un par un.


Chez Jérôme Largeau, gérant de l’entreprise éponyme, « le client participe souvent au choix. Le diamètre, la forme plus ou moins conique, la présence, ou non, de nœuds, déterminent la place du bois dans la structure ». Tout l’art du fustier consiste ensuite à assembler précisément ces bois dont les formes et les dimensions sont différentes. À lui d’en faire une structure cohérente, aménageable, durable et résistant aux agressions climatiques ( pluie, neige, vent, gel, grandes chaleurs, … ).

La fuste est un système constructif sans âge, adossé au temps qui passe. C’est le temps qu’aura passé l’arbre dans la forêt, celui qu’il aura pris pour sécher à cœur, et enfin celui qu’il aura nécessité pour devenir fuste, qui donnent toute la valeur à l’habitation. Cette niche dans la construction bois s’adresse à une clientèle de passionnés que les règlementations thermiques successives interpellent peu. À moins qu’elles n’influencent l’obtention de permis de construire. Mais les fustiers ont appris à s’adapter.

Cliquez ici pour lire la deuxième partie du dossier.


Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer